Archives de mai 2014

  2 comments

 
DSC_0070

            si vous saviez comme hier j’ai eu mal au cœur … mon cœur de maman bien sûr…

Ainsi Chérubin est parti, sans heurts, sans cris, juste parti s’installer un peu plus loin dans une studette que je lui ai prêté…

Il est bien dans son 13m2 avec douche et WC deux plaques électriques, un petit frigo top, un micro onde depuis samedi …sauf que Chérubin a arrêté de travailler, brusquement sans prévenir, il n’a donc plus d’argent… et un peu d’argent prélevé sur la pension alimentaire versée par son père… Nous ne l’avions pas vu depuis 5 jours, juste aperçu un soir, hier soir il est passé à la maison déposer un peu de linge sale, il n’osait pas dire qu’il n’avait pas beaucoup mangé, il a dîné là a vu que j’avais mis ses affaires en carton, peu à peu sa chambre se vide, elle deviendra la notre, la notre deviendra la chambre d’amis, il faut faire vite son frère arrive dans un mois et demi pour l’été…

.

Lui qui laissait trainer ses centimes d’euros a vu que j’avais rassemblé sa monnaie dans une tasse… s’est mis a compter sa menue monnaie, a l’étaler sur le bureau… manifestement il n’avait pas d’argent, il n’avait plus d’argent… Il lui faut aller réclamer à son ancien patron son chèque du mois écoulé, l’affronter et s’excuser peut-être, alors j’avoue que mon cœur de maman a saigné de voir que si nous n’étions pas là il n’aurait pas vraiment eu a manger, il est parti avec le reste de pâtes, du gruyère du beurre du pain et autres victuailles, demain il nous faire les courses, l’hom a décidé que nous lui achèterions quelques denrées..

il vient dîner ce soir, un vrai repas comme dit chérubin avec viande, légumes et pomme de terre, tarte aux pommes, il m’a emprunté 20 en attendant d’avoir son chèque…

Il faut qu’il comprenne que cela ne peut plus durer qu’il va lui falloir travailler, il a un toit c’est déjà le minimum…

Il va devoir se prendre réellement en main chercher une formation peut-être s’il se rend compte que sinon il sera toujours dépendant…

Je sais que ce n’est pas gagné, j’y ai déjà cru tant de fois, que je ne veux croire que cette fois …

Simplement j’espère… Finalement c’est un service que j’essaye de lui rendre en le logeant ailleurs que dans le cocon douillet de la maison…

Maintenant il est face à lui même, face à cette dure réalité de la vie, et pour lui ce n’est pas trop difficile, il n’a pas eu a affronter la rue, le manque de logement la quête et le refus…

J’en vois tant dans la rue, avec de simples tentes, sous les ponts ou sur le trottoir, sur les bouches de métro pour avoir plus chaud, c’est ce qui m’a décidée à lui offrir un toit…

Sa chance, la saisira-t-il?

Publié mai 12, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  3 comments

 

 

images.jpg3

J’ai un jour, il n’y a pas si longtemps, cessé de vivre…

J’en gardé en moi les traces indélébiles de ce combat pour survivre…

J’ai lu il n’y a pas très longtemps sur un blog que je visite quotidiennement une interrogation sur cette phrase: j’ai raté ma vie!

comment peut-on en arriver à dire cela disait la blogueuse…

ET POURTANT…

Je l’ai dit si souvent que je comprends ce que l’on ressens quand on dit cela…

C’est une amère constatation, car tout n’est jamais rose dans notre quotidien et parfois la vie se transforme en cauchemar…

je n’ai cessé de vivre qu’au figuré, mais quand je m’en suis aperçue la douleur était telle qu’elle aurait pu me faire basculer dans le gouffre…

J’aurais eu deux vies, celle d’avant et celle d’après…

J’ai raté la première, parce que j’ai cédé à la tradition, j’ai cédé à la pression familiale et sociale qui à l’époque disait que pour être heureux il fallait se marier et avoir de beaux enfants:

sauf que cela c’est pour les contes de fées des petites filles, que dans la vraie vie même dans celle des princesses les vraies celles des magazines, cela ne se passe pas comme cela…

On devrait nous prévenir un peu comme pour l’accouchement pas toujours sans douleur…

bon alors voilà c’est de ma faute j’ai voulu me caser, j’aurais du fuir à plusieurs reprise:

quand j’ai rencontré ma future belle-mère  a moitié folle et névrosée idolâtrée par son petit dernier

quand on m’a accueilli si mal en me traitant de bourgeoise et de princesse là c’était la sœur de mon ex qui ne foutait rien ( sauf le tapin) qui me traitait ainsi… (ils vivaient en province dans la plaine du Forez … presque le trou du monde… )

la veille du mariage quand il m’a fait une scène, mais tout était prêt la robe sous sa housse…

Le soir du mariage quand il a discuté des heures avec sa mère dans sa chambre alors que tout les invités le cherchait…

Quand j’ai enlevé ma robe de mariée seule dans les toilettes pour enfiler une robe de ville pour partir…

Quand nous sommes revenus de voyage de noce et que j’ai trouvé la lettre de sa mère ignoble nous souhaitant du malheur…

J’ai continué à vivre avec lui…

1/4 de siècle ou je me suis perdue, ignorée, ou j’ai bataillé pour survivre face à un pervers narcissique qui me brisait…

J’ai eu trois enfants avec acharnement pour ne pas reproduire le schéma de la fille unique, parce que je voulais une famille… si c’était à refaire je serais plus égoïste certainement…aurais je de nouveau trois enfants, pas sûr!

MAIS IL EST ENCORE TEMPS

Dans ma nouvelle vie, que cette fois je ne veux pas rater, alors avec mes joies et mes peines, mon expérience, ma souffrance je recommence la vie

celle que je me suis choisie…

Je vais de nouveau partir, un jour c’est sûr, recommencer, cela ne me fait pas peur sans eux… de toute façon je n’attends rien d’eux à ma douleur ils répondent par le silence vivent leur vie (c’est logique)

et ne m’appellent que quand ils ont besoin de moi: triste constat…

Simulacre de famille…

ce matin j’ai eu mon ex au téléphone, je lui ai raccroché au nez, il ne m’est d’aucune utilité, il se lave les mains de Chérubin, il verse une pension et cela le dédouane de toute affectivité

il lui a transmis ses tares,

je retrouve en Chérubin un clone de son père

j’en suis effarée,

je retrouve un autre manipulateur pervers narcissique:

les chiens ne font pas des chats

Publié mai 5, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  3 comments

P1220501

est ce de ne pas avoir de brin de muguet hier qui m’a porté malheur?

j’aurais du sentir que cela allait arriver, j’ai refusé de voir les signes avant coureurs,

pourtant depuis quelques jours il y en avait:

Chérubin partait de plus en plus tard avec de bonnes excuses, il était malade, fatigué, le patron était en vacances, il y avait moins de monde (cela c’était vrai pour cause de vacances scolaires),  il s’était arrangé avec son copain… et j’en passe,

j’étais loin de penser au pire,  j’avais entendu son mécontentement sur le patron, ses reproches, sa déception d’être payé si peu et de ne pas être payé pour ses heures supplémentaires, nous n’arrivions pas à en savoir plus…

j’ai bien remarqué que passé le premier moment de découverte de la studette, mercredi passé ou il m’avait dit:  « c’est mieux que je pensais, elle pas mal »  il ne s’impliquait plus, n’en parlait plus, il en avait la clé mais ne cherchait pas à y aller officiellement…

J’ai mis cela sur le compte du fait qu’il attendait la ligne internet…

je le sentais de moins en moins partant pour y habiter…

je voyais bien qu’il avait de plus en plus tendance à ne plus se coucher, a passer la nuit debout sur l’ordi,

je me suis laissée endormir?

Nous avons fait les démarches: EDF, renseignements pour le téléphone, j’ai prospecté (pas encore commandé, je devais le faire aujourd’hui)pour un micro ondes, un nouveau frigo top avec congélateur  à la place du freezer pour y conserver une pizza, été chez le suédois acheter un lampadaire et des luminaires à clipser sur les étagères… quelques babioles pour rendre l’endroit sympa… il n’est pas venu avec nous…

avant hier soir nous avons demandé quand il comptait s’installer, il ne semblait plus pressé…

Il a répondu quand vous voulez comme si nous voulions nous débarrasser de lui, c’était comme s’il avait oublié le deal que je l’avais repris à la maison en attendant cette installation, comme s’il avait tout oublié des os précédents de la galère des ses crises de violence,

ce soir là j’ai eu un doute sur son envie à partir… je me suis sentie coupable à cause des projets que nous faisions de reprendre sa chambre, de transformer la notre (qui n’a de chambre que le nom ) en chambre d’ami…

J’étais loin de me douter que le ciel ce vendredi me tomberait sur la tête…

Ce matin comme tous les matins depuis disons lundi il s’est levé (en retard) et est parti en disant à tout à l’heure

ce matin l’hom a eu besoin de faire une course juste à côté du lieu ou travaille Chérubin, ce matin nous avons décidé d’y aller déjeuner dans cette sandwicherie…

Ce matin son copain V. m’a accueilli en disant vous êtes … la maman de Chérubin?  mais j’avais déjà compris, un coup d’oeil m’avait suffit

il a confirmé: chérubin n’est pas là, en fait cela fait 8 jours qu’il ne vient plus, 8 jours qu’il m’a planté, depuis lundi j’essaye de le joindre, il ne me réponds pas au téléphone il débranche c’est enfantin, débile…

c’est la seconde fois qu’il me fait cela,

c’est peut-être cela le pire qu’il n’ait pas pensé à son copain, au tort qu’il lui causait, qu’il ait menti, et fait semblant d’aller bosser, qu’il m’ait manipulée j’allais dire comme d’habitude…

je suis partie, les armes ne cessent de couler, l’hom ne comprends pas, sa journée, son weekend est gâché,  il m’a reproché de pleurer de ne pas sourire, de n’avoir pas voulu sortir comme si j’avais le cœur à aller au BHV

il dit que c’est moi qui n’ait pas voulu voir; lui et moi on s’est disputé: bien sur comment faire autrement, et ma journée à moi elle n’est pas gâchée?

il dit que le ciel ne me serait pas tombé sur la tête si j’avais su voir…

comme si cela était aussi facile!

l’hom n’a pas d’enfant à lui, il supporte les miens depuis 6 ans

j’en suis consciente,

moi je suis épuisée

moi je sais que j’aurais du m’en douter mais que quand même ce matin j’ai pris un nouveau coup sur la tête,

je sais que je n’en peux plus

de n’avoir aucune solution,

je ne sais plus que faire ni que prendre comme décision, Chérubin doit partir je ne supporte plus ces mensonges, sa lâcheté, sa fainéantise,

que parfois j’ai envie de tout quitter, que je me dis à quoi bon, que tout est trop lourd…

Ce soir il dort , Chérubin est ailleurs peut-être au studio puisqu’il a une clé, est ce là qu’il a passé ses journées quand il faisait semblant d’aller bosser,

  et moi je suis seule dans la nuit … si je pouvais disparaitre et trouver la paix ce serait bien… je n’ai plus envie de rien,

même pas d’un brin de muguet

 je sais trop bien que le brin de muguet qui ne m’a pas été offert hier n’a rien à voir avec cet échec…

Publié mai 2, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :