Archives de janvier 2014

  1 comment

P1150662

Dans 3 semaines nous serons à venise, le calme,  la sérenité,  le bonheur et l’oubli pendant une semaine, être soi même , prendre le temps de rêver, retrouver cet univers que j’aime et cette ville comparable à aucune au monde, et au moment du carnaval ce monde féerique ou le temps semble suspendre son vol…

Retrouver Venise, c’est pour moi comme si je n’en étais jamais partie, comme si l’année écoulée n’avait pas eu lieu, comme si le rêve s’était prolongé, une sensation merveilleuse, et aucune tristesse quand je pars (juste un petit pincement au coeur) car je sais que j’y reviendrais toujours, c’est ainsi un rendez-vous immuable, une passion qui m’a envahit à la minute ou j’ai découvert Venise!

Un jour viendra ou je n’aurais plus la force de voyager,

alors intensément d’année en année je me forge des souvenirs, je grave en moi ces images, au plus profond de moi ces sensations, je m’émerveille de chaque chose, chaque détail,

je grave en moi les sons: cette langue si chantante, les cris des gondoliers,

j’admire chaque palais, chaque gondole, chaque reflet dans les canaux,

tout est bonheur et le souvenir d’une autre vie:

celle que je n’oublierais jamais!

Publicités

Publié janvier 31, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  2 comments

divers (page 4)

 

faire une pause, se détendre, pas si facile quand le quotidien d’un enfant qui gâche ses chances nous envahit,

quand notre impuissance nous revient en boomerang,

quand on est seule, totalement seule devant le doute,

quand il n’y a pas de solution miracle,

quand le vide nous absorbe,

laissant place à plus aucune envie,

sauf celle de fuir,

alors

tenir, relever la tête, et ne pas culpabiliser…

Voilà le plus difficile: ne pas laisser la culpabilité nous engloutir…

images.jpg2

il est 11h  Chérubin dort encore, voilà trois jours qu’il se lève à 15h, qu’il ne va plus en cours je suppose,

qu’il fume des joints ce qui le rend plus fort, plus vulnérable aussi, voilà qu’il dit qu’il va trouver un boulot, un logement et aller en cours quand il aura le temps

quel bel avenir, quelle utopie et quel gâchis

Publié janvier 31, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  2 comments

P1160014

 

J’aime de plus en plus les pierrots, j’ai l’impression de leur ressembler

avec leur air si triste parfois et ce masque sur leur visage…

On prend les mêmes et on recommence…

EN APPARENCE TOUT VA MIEUX,

Chérubin reste aimable, enfin à peu près, il se tient à carreau enfin presque…

Il daigne dîner avec nous quelques soirs par semaine,

et encore,

il baratine toujours,

du moins je le suppose, ou peut-être est-ce moi qui ne crois plus à ses réponses…

Il est censé aller en cours , je dis bien censé, car je ne sais pas en réalité ce qu’il fait…

Il a passé ses partiels, il est censé s’être inscrit aux TD pour le second trimestre…

En apparence tout baigne, pourquoi m’inquiéter?

d’ailleurs suis-je vraiment inquiète?

non plutôt lasse, si lasse

car tout n’est qu’apparence et je suis la seule à le voir, à le subir…

Il est revenu, encore plus électron libre qu’avant après un mois et demi de vie normale, régulière passée chez les parents d’un copain qui avaient eu la gentillesse de l’accueillir…

Il n’en parle plus… cela c’était la vie normale et il s’en sortait pas trop mal: horaires fixes, nuits à dormir, plus de cannabis ou peu, une vie saine, les copains, la fac retrouvée, plus d’internet à gogo …

Et puis les fêtes et un interlude, il a quitté la gentille famille pour le studio d’un pote, 2 semaines à vivre en liberté totale avec pour seule contrainte de garder le chat et d’aller bosser un peu dans la sandwicherie…

Le temps d’être désagréable en famille pour bien rendre véridique la phrase: FAMILLE JE VOUS HAIS!

et puis le retour au bercail début janvier , parce qu’il n’avait nulle part ou aller,

il s’est réapproprié sa chambre, le bordel s’est réinstallé,

il n’a pas récupéré son ordinateur oublié chez le premier copain,

quelle importance ce n’est pas lui qui l’a payé et son frère lui a fait cadeau de son vieux PC en repartant…

Une riche idée!

alors voilà au bout d’un mois à peine je fais le bilan:

j’avais posé des règles pas draconiennes mais un minimum de cette vie normale passait par ne plus s’abrutir des nuits entières sur l’ordi, ne plus passer ses nuits debout pour profiter des journées, aller en cours, bosser, réussir…

alors certes il ne m’insulte plus, alors d’accord il se tient à carreau, mais sincèrement au fond rien ne change…

Pour preuve il dort encore…

je sais qu’il fume de nouveau et pas seulement des cigarettes,

il s’enferme de nouveau dans sa chambre

il est de nouveau totalement hermétique même s’il fait de temps en temps des efforts pour sauver la mise…

je dois tempêter chaque matin pour qu’il se lève et c’est peine perdue…

Aucun effort de ce côté là…

il repasse ses nuits debout et récupère la journée, on le sait il suffit de se lever la nuit et de voir le rai de lumière qui s’éteint sous la porte quand il entends du bruit,

cette nuit il était 6 h du matin…

je n’en peux plus, ma décision est prise:

qu’il s’en aille voir ailleurs définitivement si l’herbe y est plus verte

je ne veux plus gaspiller mon temps, mon énergie à le porter à bout de bras,

il se forge son avenir pas le mien…

un peu de vache enragée, quelques mois pour trouver un point de chute ou bosser si telle est son envie, peu m’importe…

Je viens d’en informer son père le vrai le biologique , il est en réunion, il me rappelle…

Il a demandé si c’était grave…

Pendant ce temps son fils dort encore!

 

Publié janvier 29, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  2 comments

 

Sans titre

j’ai retrouvé cette carte postale dans un vieux carton du temps ou les enfants étaient petits avec des photos sur papier vous dire que cela date un peu, d’ailleurs la Game Boy c’est dépassé,

L’amitié ça a pô de prix!

c’est ce que Chérubin a découvert quand il a quitté la maison ce soir du 11 novembre 2013… Il est parti avec son ordinateur dans une valise et deux sacs bien lourds c’est que l’écran, l’unité centrale ça pèse…

On ne part pas sous les ponts ou pour s’assoir sur un banc avec son ordinateur sous le bras… J’étais rassurée.

deux jours après il a refait surface pour chercher le nerf de la guerre: de l’argent, les copains c’est gentil mais ça a des limites… 4 jours après son arrivée chez le copain il cherchait un autre point de chute,

ainsi il faisait l’expérience de la vie,

hors protection du foyer familial ou tout est possible, les copains ont des limites…

revenir moins d’une semaine après un départ aussi fracassant était inimaginable pour son égo, sa fierté et je le comprends…

Il a retrouvé le chemin de la maison de ses grands parents, un refuge, une valeur sure, avant de trouver un pote, un vrai celui chez qui il a trouve asile pendant plus d’un mois…

et là, chapeau bas à son copain Victor et ses parents qui l’ont accueilli si longtemps…

Bien sûr, il a su se montrer bien élevé, il n’a surement pas invectivé la famille, s’est bien tenu, n’a pas insulté la maman, j’imagine même qu’il l’a aidé, il s’est fait petit, mignon, poli, s’est levé en même temps que le copain qui partait travailler, se levait aux aurores (enfin pour lui, 6h30/7h c’est l’aurore), ne vivait plus la nuit, faisait 45mn de trajet pour venir en fac (et oui il fallait bien s’occuper et se chauffer) passait se réfugier à la maison pour déjeuner, se changer, squatter mon Ipad, mon Iphone ou mon ordinateur le sien étant depuis le 11 novembre toujours chez le premier pote…

bref, il menait  enfin une vie normale et était redevenu normal… ou presque…

L’électron libre était enfin satisfait et menait une vie de nomade qui lui plaisait,

enfin libre, plus d’attache,  juste un sac à dos qu’il trainait comme l’escargot sur son dos,

de l’argent (mais il en dépensait moins) des soirées entre copains,

il mangeait de tout, s’émerveillait de nouvelles saveurs et me parlait de ses découvertes me laissant pantoise, ébahie (mais pas dupe)

un mois et demi de miracle, ou j’ai réappris le bonheur du silence, ou passé la première semaine à ranger, nettoyer, jeter, la chambre était redevenue propre, agréable…

un mois et demi à me réapproprier l’espace,

un mois et demi ou je me retrouvais moi même et ou j’étais bien…

avec quand même un doute, une petite lumière en moi qui clignotait,

qui s’inquiétait…

car on ne peut rester ainsi nomade chez les mêmes personnes indéfiniment,

l’amitié n’a pas de prix et chez Victor il peut dire qu’il a trouvé un véritable ami, le seul qui ne l’a pas vraiment laissé tombé au moment ou il était au creux de la vague, l’amitié est toujours là, il s’est mis à bosser pendant les vacances en remplacement de Victor parti en vacances, il savait qu’il pouvait revenir a la maison pour les vacances, mais une autre solution s’est offerte à lui, encore provisoire

c’est le lot des nomades de ne vivre que de provisoire:

il a pris le studio d’un pote deux semaines a gardé le chat en contrepartie…

Entre temps a passé noël avec nous en famille en terrain neutre chez ma fille,

il a été au naturel: c’est à dire odieux!

il l’avait semble-t-il été déjà au réveillon avec son père

il a dormi le 25 après l’appéro dans la chambre de ma fille et a mangé son plat principal réchauffé quand nous n’étions au dessert à 17h,

a fait un esclandre, nous a invectivé, a quitté l’appartement en claquant la porte, est revenu 30mn après…

J’ai eu l’impression douce-amère qu’il n’était venu partager ce moment que pour les cadeaux…

Cela c’était noël:

joyeux noël la famille, pourquoi vous respecter , vous n’êtes que la famille …

et cette impression que j’ai que rien au fond ne change, que tout n’est qu’un leurs,

que ce qui semblait redevenu normal, n’était qu’illusion

je le savais, je le sentais, je ne disais rien, mais mon angoisse était là …quand l’hom me disait pourquoi es tu angoissée?

Dans ce devenir,

Dans cet avenir en lequel j’avais du mal à croire…

Alors ses paroles sonnaient dans le vide… En deux semaines de totale liberté sans la quiétude du foyer de Victor sonnaient le glas de la normalité,

il ne parlait plus de retourner chez Victor, trop de règles peut-être, ou surement ils ne l’ont pas proposé, l’amitié a ses limites…

LA VIE DE NOMADE POUVAIT RECOMMENCER, SIMPLEMENT IL NE SAVAIT PLUS OU ALLER…

Alors devinez:

c’est chez nous qu’il est revenu et tout recommence…

tout va recommencer …

IL DORT ENCORE!

Publié janvier 6, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

Tag(s) associé(s) : , ,

  2 comments

9

photos source du net

un moment que j’ai délaissé l’écriture… sur ce blog et sur mes cahiers …

Plus d’envie, juste le vide en moi et ce doute et cette culpabilité,

ces interrogations:

ou ai je failli?

images.jpg10

et cette affiche je sais que vous comprenez la raison de mon silence

ma peine derrière mon sourire,

j’ai repris mes billets sur mon autre blog,

je continue ma vie,

je souris, je parle, je vais , je viens, je ne dis plus rien de ma peine,

je pleure en silence , dans mon cœur,  je n’exprime plus ma souffrance

à quoi cela servirait-il?

c’est déjà assez dur de subir les réflexions de mes proches,

les commentaires qui continuent,

l’homme qui commente,

je ne dis rien, je me renferme en moi, je ne dis plus rien de mes failles, de mes douleurs, je n’ai plus d’envie

je fais semblant…

je suis revenue des années en arrière, j’ai l’habitude,

faire semblant que tout va bien,

je sais faire, je suis forte à ce jeu, un sourire toujours pour tromper les autres,

d’ailleurs point besoin de les tromper car qui fait vraiment attention?

qui s’intéresse vraiment à ce que je pense, ce que je ressens?

chacun se réfugie derrière ses mensonges,

dans sa carapace pour se protéger,

Je ne suis pas allée voir le médecin, le psy que m’avait indiqué le généraliste… j’ai eu tort!

j’ai nié l’étendue des dégâts et la bête me ronge… elle est là qui me dévore

je n’ai plus d’envies,  j’ai une plaie ouverte ,

je ne veux pas de ces pilules qui ne sont pas miraculeuses, elles ne servent qu’a rassurer les autres ,

leur faire croire que tout va bien, quand au fond de nous tout va mal…

Je suis seule avec moi même,

je ris , je parle avec mes amies, je redeviens normale,

c’est cela la normalité: avoir une vie sociale, ne pas se réfugier avec soi même, et pourtant je ne suis bien qu’avec moi,

je me renferme en moi,

je suis seule et bien avec moi,

moi seule sait l’amour que je ressens pour mes enfants malgré ma colère, malgré ma tristesse,

c’est la raison de mon silence…

PLUS D’ENVIE

plus envie de parler

plus envie de partager

et une nouvelle année a commencé…

Publié janvier 6, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

Tag(s) associé(s) : , , , ,

  2 comments

5

cette nuit j’ai rêvé qu’il avait neigé

cette nuit j’ai rêvé que le paysage s’était transformé en paysage de carte postale,

que 15cm recouvrait la terrasse, les rues,

cette nuit j’ai rêvé que la neige tombait à gros flocons sur nos vies,

j’ai rêvé d’un paysage tout blanc immaculé

un peu comme cette carte postale achetée à Londres

pour vous souhaiter une bonne année!

3

que cette année soit belle, pleine de douceur et de vrais bonheurs,

que nous sachions en profiter chaque jour pour nous réjouir de toutes ces petites choses qui nous entourent et qui la rendent belle…

4

je vous offre ces bons à choisir et utiliser pour une heureuse année!

Publié janvier 6, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :