Archives de juin 2013

  4 comments

 

 

 

111

je suis fatiguée en ce moment si fatiguée, dès que je marche un peu, le haut du dos qui se crispe…  je me force à bouger mais chaque pas, chaque mouvement est souffrance… je ne suis plus celle que j’étais si en forme allant et venant, c’est une évidence et cela me désespère, le moral est en berne… Je fais avec, je fais semblant, tout va bien… Je suis un régime draconien qui me pèse, je n’ai plus droit à aucune douceurs… mais tout va bien.

Que se passe-t-il le corps ne réponds plus, il dit stop de nouveau, il est mon baromètre,  je sais que je dois l’écouter!  à Londres je retrouve l’envie, la force de marcher, visiter sans rien laisser voir, pour ne pas inquiéter l’homme, pour le suivre, pour profiter ce ce voyage au maximum je prends mes anti douleurs beaucoup, alors qu’ici je les snobe … En voyage j’essaye de retrouver la joie de vivre, l’entrain, je trouve toujours de nouvelles choses à voir, des lieux à revoir.

Je dois casser la douleur, la dompter, l’ignorer… Mais quand elle est là sournoise, qu’elle s’installe ainsi j’ai du mal car les antidouleurs me fatiguent aussi, avec eux plus de lectures je m’endors, la vie devient lente si lente sans envie… j’en oublie de répondre au mail de mes amies, j’en oublie décrire à celles qui me disent qu’elles sont là que je peux me confier, je ne veux pas me plaindre, je ne veux pas gêner, toutes ont leur vie, leur difficultés, leurs douleurs… Je me fais rare, silencieuse par pudeur pas par indifférence.

Depuis plusieurs semaines je lâche prise,  depuis que l’on m’a amputée d’une partie de moi en m’enlevant mes dents , je retrouve un sourire parfait, je vais pouvoir retrouver mon image à défaut de retrouver mon physique… C’est ce que m’a dit l’endocrinologue, que j’avais pris la bonne décision déficit de vitamine D, manque de soleil,  je ferme les yeux, et pourtant: je ne suis plus moi, ok désormais je peux sourire mais  je ne supporte pas bien cet appareil, je n’arrive plus a manger, je n’en parle pas qu’a mes très proches et sur cette page, on me dit tu vas t’habituer, bien sûr, c’est facile, je voudrais les y voir … Un trompe l’œil, un de plus? Celui-là est définitif il va avec la maladie, il en est la conséquence, avec le diabète pas d’implants mais l’inconfort en permanence…Ne pas en parler, garder cela en moi car de toute façon personne ne s’en préoccupe vraiment ( sauf l’hom!) et avec raison car finalement,

il y a trois solutions à tout problème:

l’accepter, le changer, ou l’oublier. Si tu ne peux pas l’accepter, change-le. Si tu ne peux pas le changer, oublie-le

et pour l’oublier, quoi de mieux que la fuite ou le rêve…

pour chaque jour d’un petit rien faire toujours un grand bonheur!

café81

Publicités

Publié juin 27, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

  2 comments

23

Il ne s’agit pas de rompre avec votre passé, votre passé est votre école, c’est ce qui vous a forgé.

Il s’agit plutôt de réconcilier votre passé avec votre présent.

Tariq Ramadan

c’est si vrai et parfois si difficile à réaliser

Publié juin 22, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

  Leave a comment

3

c’est une des œuvres exposée au musée Maillol jusqu’au 28 juillet prochain dans l’exposition sur le verre:

Murano/Fragile

Ma préférée,

parce que depuis que je vais à Venise j’ai découvert la magie des lustres majestueux suspendus dans les palais,  ceux ci sont spectaculaires  et souvent gigantesques, on les aperçoit à la nuit tombée resplendissant de mille feux quand on se balade sur le grand canal, quand on pénètre dans les hôtels, les palais…Venise ville des miroitements les plus fabuleux des reflets …

l’artiste espagnol  Javier Pérez associe le verre à des oiseaux naturalisés: les noirs corbeaux…

il montre la vanité des hommes

ses sujets préférés évoquent le côté éphémère et cyclique de la vie

Publié juin 21, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

  3 comments

café108

la table est dressée elle n’attend que vous!

Laisse aller ceux qui t’abattent et entoure toi de ceux qui font ressortir le meilleur en toi.

On m’a souvent dit que j’étais forte

rassurez vous au propre d’ailleurs comme au figuré!

Question physique cela dépend de la délicatesse de mes interlocuteurs:

une jolie ronde, tu es charpentée, cela te va bien les rondeurs… pour les plus gentils

pour d’autres ce fut plutôt t’es grosse dit par le fils d’anciens voisins 4 ans comme quoi la vérité vient de la bouche des enfants, tu as grossi, NON? ou tu as encore grossi (même registre), tu n’achètes rien (dans une boutique ou il n’y a pas ma taille et la personne le savait, depuis je m’achète mes vêtements seule ou avec mon mari ), j’en suis malade de te voir comme cela, je ne te propose pas du gâteau (ma mère)… Et j’en passe…

Ne se rendent-ils pas compte que si je gonfle c’est parce qu’ils me gonflent !

Du côté psychique ou moral:

être fort, c’est essayer de pardonner à quelqu’un qui ne mérite pas le pardon

et là pour certaines personnes qui m’ont fait beaucoup de mal, j’en suis simplement incapable!

être fort, c’est rester calme dans les moments de désespoir,

pas toujours évident…

être fort, c’est montrer de la joie que l’on ne ressent pas,

et là c’est être un peu hypocrite  sauf si l’on veut faire plaisir aux autres…

être fort, c’est sourire quand on a envie de pleurer,

avec un Xanax j’y excelle!

être fort, c’est rendre quelqu’un heureux quand on a le cœur en morceaux,

parce que les autres  n’ont pas à souffrir de notre peine s’il n’en sont pas responsables…

être fort, c’est se taire quand l’idéal serait de crier à tous son angoisse,

mais qui fera attention et l’entendra dans notre entourage?

être fort, c’est consoler quand on a besoin de réconfort,

parce qu’en donnant aux autres on reçoit en échange…

Être fort ou sembler l’être cela arrange notre entourage, qui ne prend pas de gants, ne prend pas la peine de nous consoler, de se demander si tout va bien,

qui ne se préoccupe jamais de nos états d’âmes, de notre moral (encore moins de notre physique)

on devient presque invisible, et quand on craque car cela arrive on nous dit:

Qu’est ce qui t’arrive, d’un air étonné presque choqué…

comme quand j’ai annoncé froidement que je demandais le divorce après 22 ans et quasi un quart de siècle de bons et loyaux services:

tu pètes un câble, tu l’as supporté jusqu’à présent tu pourrais faire un effort (et finir au cimetière)

Qu’est ce que je vais dire aux autres?

être fort, c’est prendre une décision et si tenir quoiqu’il arrive

être fort c’est décider de sa vie

être fort c’est  ne pas se préoccuper de ce que penseront les autres

après tout on n’a qu’une vie

être fort c’est en éprouver une immense fierté

être fort c’est tirer les leçons de ses erreurs

être fort c’est traverser toutes les turbulences de la vie et s’en relever meurtrie  mais  toujours debout

et, aller de l’avant en inventant son avenir…

Publié juin 20, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

  5 comments

P1250887

Lorsque je me sens malheureuse, continuer de rester sensible à la beauté du monde.

Même si elle ne me soulage pas.

Même si elle ne m’aide pas tout de suite….

à un moment tout basculera et elle me sauvera.

c’est ainsi que je ressens les choses de plus en plus en vieillissant, quand j’ai des coups de blues ce qui m’arrive encore,

vous le savez aussi que la vie n’est pas un long fleuve tranquille dans un monde de Bisounours…

Quand je souffre moralement mais surtout physiquement

j’essaye de me  détacher  de cette douleur, de ne plus lui laisser prendre de prise sur moi .

L’ignorer c’est aussi la combattre.

Je n’en parle pas beaucoup de cette souffrance physique je n’aime pas me plaindre, elle est réelle, je la dompte à coup d’anti-douleurs, elle est ma chose je vis avec, il y a des jours avec et des jours sans,  je n’en parle pas beaucoup dans la vraie vie, à quoi bon c’est ma vie,  c’est mon corps.

Je préfère positiver quand on regarde autour de soi, on découvre bien pire… Je suis là, je vis, je respire, je ris, je chante, le reste n’a pas d’importance ou plutôt n’a que l’importance que je lui accorde.

je regarde les roses, je reste sensible au chant des oiseaux, à la douceur des choses qui m’entourent… Je regarde le ciel, j’en observe les nuances, l’orage a cessé, la vie reprends son cours, la pluie s’est arrêtée…

Au loin j’entends le grondement du tonnerre, un avion passe ou emmene-t-il ses voyageurs?

Un pigeon roucoule, les oiseaux piaillent,

Monsieur Flint dors,

Je profite de tout, je profite d’un rien.

aujourd’hui j’ai l’âme rose

et non morose!

Dans deux jours c’est l’été ma saison préférée.

Publié juin 19, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

  9 comments

 

TEATIME1Le commentaire de mon amie Gwen sur l’un de mes billets me remplit de joie:

J’aime ton chez toi, j’ai une tendresse particulière pour Tea Time, ce côté plus intime aussi, on s’y sent à l’aise, comme dans ton salon où tu nous inviterais à prendre un thé en compagnie d’amies, et quand je regarde les com plus haut je retrouve des personnes pour qui j’ai de l’affection … Pensées pour Béa, Laure, Marie que je connais mieux.

Oui, c’est de l’amitié, virtuelle ou pas, elle n’en est pas moins réelle…

Et ta citation de fin me parle « la vie n’a pas à être parfaite pour être merveilleuse », tirer son bonheur de l’imperfection avec beaucoup d’ouverture,d’imagination, d’adaptation, de bonne volonté, de volonté tout court aussi, de communication… Toi comme moi, comme beaucoup d’autres, ici ou ailleurs, nous avons trouvé ou nous trouverons notre chemin ou nous l’inventerons s’il n’existe pas…

C’est ainsi que je conçois ce blog, un endroit ou vous pouvez vous arrêter, vous installer et partager avec moi un moment de connivence, de partage, ou je vous livre un peu de moi, un endroit ou vous vous sentez à l’aise comme si je vous recevais dans mon salon ou sur la terrasse quand il fait beau. Une tasse de thé, une citronnade quand il fait chaud, quelques douceurs et nous parlerions de tout et de rien, de vous, de moi, de nos envies, de nos plaisirs…

Et que les visiteurs de passage n’hésitent pas à entrer et à laisser un mot… je les accueille volontiers…

Alors je cherche encore parfois mon chemin mais j’aime beaucoup cette idée de l’inventer  s’il n’existe pas… Et de vous offrir un jour cette tasse de thé dans la vraie vie!

J’aime cette amitié virtuelle mais bien réelle qui s’est tissée entre vous et moi!

Je vous embrasse et vous souhaite une belle soirée…

REVANCHE

 

Publié juin 18, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

  6 comments

P1190935

Ne pense jamais que ce que tu as à offrir est insignifiant. Il y aura toujours quelqu’un qui en aura besoin.

Je reste assez vieux jeu pour ce qui concerne la communication,

si j’utilise beaucoup les mails, facebook de plus en plus pour communiquer avec certaines de mes connaissances qui ne vont pas sur mon blog, c’est donc lui qui va à elles désormais (je parle de l’autre blog Dhelicat celui qui vous emmène en balades), je n’arrive pas encore facilement à utiliser l’outil tweeter, cela viendra certainement … mais ce n’est pas inné pour moi.

Mais rien ne vaut le bon vieux courrier, les cartes choisies avec soin, l’écriture que l’on soigne, un joli timbre… Je tiens à faire vivre ces beaux timbres que nous propose « la poste »… Ces petits mots que l’on recevait pour les anniversaires, Noël… J’y tiens et pas seulement pour ces moments exceptionnels ou beaucoup préfèrent envoyer deux lignes impersonnelles sur un mail… J’essaye toujours de prendre alors le temps de confectionner une jolie carte en scrap que je glisse en pièce jointe…

Et je suis adepte des petits mots adressés pour rien, sinon pour la joie d’en envoyer en devinant le plaisir de la surprise qu’aura la personne qui le recevra…

Une carte lors d’un voyage, lors de vacances…  Avez-vous remarqué que l’on en reçoit de moins en moins : plus le temps, trop couteux, on trouvera tout un tas de raisons et de bonnes excuses pour avoir oublié cette tradition!

Et pourtant quand on donne, on reçoit : c’est si simple…

Ainsi pour chaque petit mot adressé à l’une  d’entre vous j’ai reçu en échange bien plus que je n’ai donné.

Vos petits mots, vos cartes qui me sont adressées en retour, vos mails , vos merci remplissent mon cœur de joie!

Ainsi hier ai-je eu envie de faire ce petit post pour un mail reçu la veille qui m’avait touché et j’ai eu la joie de voir voir commentaires et de m’apercevoir qu’un dialogue s’était installé via mon blog… et voilà ce que j’aime ces échanges spontanés, amicaux, affectueux…

Alors Gwen,  ne me remercie pas d’avoir été là au bon moment pour te parler quand tu en avais besoin et t’aider un peu

je sais que tu n’es pas loin même si tu t’es retirée du monde virtuel, hier mon plaisir a été que tu communiques via ce blog avec laure pour ce moment de convivialité…

Laure, qui a aussi l’habitude d’écrire de si jolies cartes et dont justement  j’ai reçu hier au courrier une si jolie carte avec des mots qui me touchent énormément…

Marie, Armelle et les autres …

C’est cela l’Amitié telle que je la conçois…

Un échange, du partage, de la délicatesse, de la gentillesse et beaucoup de cœur ainsi

la vie n’a pas à être parfaite pour être merveilleuse

DHELICAT PETIT RIEN COULEUR MAUVE(2)

 

Publié juin 14, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :