Archives d’Auteur

  2 comments

 

05774e4

Hier j’ai une amie qui est venue déjeuner avec moi,  elle a entendu les claquements de portes de la poissonnière, pas d’éclats elle s’était un peu clamée depuis la veille… Mon amie qui croit aux forces occultes m’a dit que j’avis trop d rancune en moi, qu’il me fallait en pensées demander pardon à « la poissonnière » et penser à elle en gentillesse, pour rompre le nœud qui nous relie…

POUR CASSER TOUTE MAGIE
ET AFFAIBLIR
LES FORCES SATANIQUES

je ne crois pas à ces choses, simplement que je vois en elle le visage de Satan…

Mon amie m’aD it de trouver quelques choses positives sur la poissonnière la seule chose que j’ai trouvé c’est qu’elle n’a pas une vilaine tête (et encore quand elle n’est pas déformée par la méchanceté)

je suis persuadée que nous sommes entouré de personnes néfastes, des êtres foncièrement nuisibles et que contre eux pas grand chose à faire pour déjouer le mauvais sort,

en tout cas rien ne pourra les rendre meilleurs… et surement pas quelques prières, mais j’aurais pu essayer n’est ce pas…

Mon amie m’a donné l’impression qu’une fois de plus j’étais la coupable, que finalement je n’étais pas très tolérante et que je ressassais donc …

Sauf que c’est tous les jours que je suis la proie, qu’il ne se passe plus d’une jour née sans qu’elle trouve un prétexte pour me provoquer … et je passe pour la fautive?

encoe un fois c’est sur moi que rejaillis la faut, c’est si facile cela fait 58 ans que cela dure, que je suis la gentille sur qui tout le monde peut se défouler (je réagis de temps en temps et de plus en plus souvent)

j’ai l’impression d’être un paillasson quand on me dit tu as de la rancœur… Tu ressasses!!! quand je suis harcelée quotidiennement…

j’avoue que je suis lasse de ce monde de sourds et d’aveugles!!!

Trouvez moi une île déserte, que je m’isole…

ce matin nouvelle épreuve de force, quand je vous dis que c’est quasi journalier…

LA DAME  sort de son appartement pour se débarrasser de la petite fille pas pour aller bosser à 8h30 ce sont les vacances scolaires à paris il y a garderie dans les écoles!!! le vaudeville commence

une vraie pièce de théâtre:

la fille de 3 ans: on n’a pas de voisins

la mère: si on a des voisins, mais ce sont des sorcières, de mauvaises sorcières…

après les paysans des villes, les chiens qui aboient, je suis la sorcière… l’homme est resté scotché en entendant cela et m’a demandé de noter…

comme cela ne suffisait pas, des fois que nous n’aurions pas entendu… en revenant de l’école elle en a remis une couche en remontant avec une voisine que nous connaissons depuis 6 ans avec qui (heureusement nous avons de bons rapports)

et la elle a commencé son dénigrement à notre égard :

nous sommes de mauvais voisins (les méchants et elle la gentille) qui faisons du bruit (l’hôpital qui se fiche de la charité… pas sur qu’elle comprenne ce que cela signifie)

sauf que l’autre voisine plus jeune qu’elle et également maman célibataire de même origine mais française et qui travaille pour vivre lui a dit de nous parler pour arranger les choses:

avec ces gens là, on ne peut pas parler et change de sujet… lui parle de son appartement etc… et la mauvaise n’a qu’une idée en tête nous mettre en accusation, nous tuer en paroles perverses et retourner la situation en sa faveur, tout ce qu’elle fait c’est nous qui le faisons …

J’hallucine derrière la porte: elle a quitté un immeuble avec des voisins qui ont pleuré quand elle et partie (de joie dit l’homme), ou il y avait 10 appartements par palier et plus de 18 étages…et un grand appartement … pour tomber sur des voisins comme nous …

je l’entends se plaindre que j’ai crié ta gueule à sa fille sur la terrasse quand la pauvre petite jouait tranquillement, que je claque les portes etc…

J’ai l’impression d’être dans un mauvais rêve… J’ai de la rancune, je ressasse quand je ne parle à aucun de mes voisins de l’enfer que je subis?

Alors j’ai ouvert la porte, en pyjama…et me suis avancée en disant: « vous oubliez de dire que vous m’insultez tous les jours que vous me traitez de connasse, de connards de merde, de morceau de viande de merde, que vous claquez les portes à faire exploser la porte, alors cela suffit »

elle n’a pas daigné me regarder dans les yeux, elle a ouvert sa porte et est rentrée chez elle en claquant la porte et en me lançant  » je ne parle pas aux sorcières »

j’avais gagné une manche… Je l’ai fait reculer mais surtout elle a ainsi montré son autre visage sa hargne envers moi…

l’autre gentille voisine m’a dit   » je ne veux pas prendre partie », j’ai répondu « je ne vous le demande pas je veux juste rétablir la vérité » car tout accusé a droit de donner sa version…

Depuis vous vous en doutez elle claque les portes, chante à tue tête quand elle sort de  chez elle ou sur la terrasse mais finalement peut m’importe…

je suis une sorcière elle m’a rappelé que ce soir c’est la nuit Halloween celle ou les sorcières sont de sortie,

je me prépare à lui jeter un sort

on ne sait jamais n’est ce pas j’ai le droit de rêver…

682054

Publicités

Publié octobre 31, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

  4 comments

601203_10151014510986282_1712594060_n

j’ai cru longtemps parce que c’est ainsi j’ai été éduquée avec l’idée du respect des autres, que le dialogue, le sourire pouvait désarmé l’autre en cas de conflit … l’expérience m’a aussi enseignée que ce n’était pas si simple que les relations avec les autres étaient complexes que le sourire ne pouvait pas tout, qu’avec certaines personnes que l’on nomme les pervers narcissiques rien n’y faisait que quand on était leur proie , se rebiffer, montrer les dents on n’en avait tout simplement pas le droit à peine de se retrouver dans un tourbillon de haine qui se déversait sur nous…L’autre ne supportant pas sa proie se révolter …

Dans le conflit d’ailleurs ce n’est pas un conflit c’est pire que cela, c’est une haine féroce de ma voisine contre moi, et il n’y a rien à faire cela empire de jours en jours cela des proportions de violence de sa part compétement démesurées: elle a tout les droits, se croit très bien élevée (civilisée est son mot fétiche) quand nous sommes des paysans des villes (et oui cela existe, es voyous, des chiens qui aboient et quand lle ne me traite pas de connasse, de minable de voisin, de voisins connards de merde toutes ces insultes faites sur le palier en espérant que je sortirais pour en découdre et quand elle vocifocère ses insultes en arabe puis termine en me lançant morceau de viande de merde en m’attanquant directement c’est simplement insupportable…

dont-keep-calm-240x180

un soir elle a reçu un mec, il est resté toute la nuit, j’ai alors pensé que cela la calmerait que d’être mal baisée ou pas baisée du tout (pardonnez moi d’être vulgaire ) la rendait aigrie, comme le fait de ne pas bosser de faire ses courses non chez hédiard ou Fauchon ni même au monoprix près de chez nous mais se faire livrer de chez liddle ou d’aller juste chez Dia en bas de la maison en ramenant un caddie quasi vide la rendait envieuse et mauvaise…

keep-calm-and-respect-your-neighbour

Pourtant j’ai longtemps fait du social travailler à aider les autres dans des commissions de surendettement jai rencontré des gens pauvres des vrais, des personnes en situation précaire mais jamais je n’ai été confrontée à une telle haine justifiée par rien…

keep-calm-and-hate-your-neighbor

je sais désormais le visage de la haine quand il se déchaîne contre vous: c’est celui de ma voisine!

deborah-tindle-19

et je la plains car elle est alors si laide!!!

Ou plutôt si le fait que j’ai mis les distances très rapidement que je n’ai fait que dire bonjour bonsoir sans faire amie amie … Et c’est mon droit le plus strict… Nous sommes encore en démocratie me semble-t-il j’ai le droit de choisir mes amies, de parler ou ne pas parler, dans mon immeuble c’est en général comme on dit « chacun pour soi » « bonjour bonsoir vous allez bien, » sans que l’on cherche une réponse et surtout pas de se recevoir, d’ailleurs jamais aucune fête des voisins n’est organisée hors nous ne sommes que 9 appartements,

chacun se terre dans sa vie sans s’occuper de celle des autres

personne ne se préoccupe de ce que l’on subit pourtant il n’est pas possible qu’ils n’entendent pas les portes qui font trembler l’immeuble en claquant, son fiel, sa rage … à moins qu’ils oient tous sourds car les insultes se passaient )à 19h un samedi et à 9 h du matin un dimanche et un soir à 18h45 l’heure ou les honnêtes gens sont rentrés pour la plupart..

Je n’attends aucune aide ni témoignage (je soupçonne qu’elle pourrait en avoir de son voisin du dessous à même origine, d’ailleurs il la Conseille en arabe pour que nous ne comprenions pas)…

Hier soir j’ai eu le malheur de mettre mon sac poubelle dehors à 21h sans le descendre car nous étions en pyjama…

Le résultat ne s’est pas fait attendre à la mesure de l’incident anodin ( mes anciens voisins faisaient cela tout le temps sans que nous ayons jamais dit quoi que ce soit)

ce matin nous avons eu droit à la valse de la porte d’entrée d’une violence incroyable au point que l’homme a cru que j’étais tombée à une déflagration d’injures entre 8h30 et 10h depuis à chaque fois qu’elle part et revient elle claque la porte: une vraie folle.. elle va finir par la casser un jour ce qui serait drôle…

Sauf qu’elle a envoyé un mail au gardien s’est plainte au responsable du ménage, l’a fait monter à notre étage: il lui a dit « il n’y a rien » sa réPonse mauvaise a été « évidemment vous venez trop tard ils l’ont enlevé leur poubelle à 10h » alors mon mari ne part as travailler à 10h mais beaucoup plus tôt et elle n’est pas maline car elle n’a pas pris de photos ce que je fais désormais systématiquement …

aujourd’hui est donc un jour sans… comme désormais tous les jours  ou elle prend n’importe quel prétexte pour nous pourrir la vie…

ET J’AI PEUR,…

moi la victime je ne veux plus sortir de chez moi j’attends que mon mari rentre pour sortir à deux, si je rentre seule et qu’il va garer la voiture au parking dans un immeuble voisin je rentre avec les boules quies aux oreilles et la main sur mon iphone la position de dictaphone prête à être enfoncée et mise en marche…

j’ai peur depuis que je sais qu’impunément elle peut m’insulter, me taper peut-être et que personne ne fera rien…

j’ai peur parce que je pensais que nous étions dans un pays ou les droits des uns et des autres étaient respectés que les victimes étaient entendues, parce que j’ai lu cela sur des affiches au commissariat et que bêtement j’y ai cru …

Et oui je suis idiote je m’en rends compte,

et j’ai mal à la France,

je comprends mieux la montée de certains parties le dégoût pour tous les autres, je me sens en insécurité au sein d’un immeuble somme toute paisible alors j’imagine dans les HLM de banlieue… et je comprends la réaction de sélecteurs qui n’ont pas d’autre choix pour exprimer leur ras le bol…

J’ai la rage, le dégoût

J’ai mal d’avoir cru que la police servait encore à quelque chose, d’avoir eu des illusions, d’avoir cru que j’avais des droits (j’ai lu les article de loi),  d’avoir lu qu’il fallait déposer plainte, d’avoir cru la gardienne de la paix (qui fait des fautes d’orthographes à chaque lignes) quand elle me disait on va lui écrire, la  recevoir et après c’est le parquet qui décide de poursuivre ou non …

Ma plainte a été classée sans suite à peine 1 jour et demi après le dépôt … C’est dire…

ne me dites pas qu’ils ont trop de travail… qu’ils sont débordés… qu’il y a trop de ce genre de plaintes… est ce une raison pour laisser couler…

DSC_0968_Snapseed

Je peux donc en toute impunité l’insulter à mon tour?

et là c’est soft!!!

keep-calm-and-shut-up-207

en attendant j’ai peur de sortir de chez moi et personne ne pourra rien changer tant qu’elle habitera à côté…

en attendant je suis très mal

je n’ai donc que le choix de me taire et supporter

ou…

images source du net

Publié octobre 29, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  2 comments

DSC_0950

Je n’en peux plus, j’ai cessé d’écrire, le vide devant la feuille blanche, le vide devant l’écran, le vide dans ma tête …

Je sens le gouffre m’envahir de nouveau la bête qui me ronge de l’intérieur, je la connais, j’essaye de la dompter par des faux fuyants, par des sourires qui cachent la misère…

Chérubin a pris possession de ma studette, il est enchanté…

Il a fait une fête (je l’ai appris par la gardienne)

il est heureux… tant mieux, nous moins!

Il n’assume rien, ne travaille pas (plus) il a quitté la sandwicherie au bout de deux mois et ne veut plus d’un travail debout: trop fatiguant …

D’ailleurs il ne veut pas de travail du tout et cherche soit disant depuis trois semaine: mollement…

Par contre il a commandé la dernière box pour avoir internet, s’est abonné…

c’est plus important…

Il veut reprendre des études, quelles études et avec quel argent?

car j’ai décidé de dire STOP!

j’ai trop donné, trop pleuré, je ne veux plus de cette quête permanente à la recherche de son sursaut…

Je ne veux plus me disputer avec Nouveaumari à propos de mes enfants d’autant que lui n’en a pas et supporte les miens avec bravoure…

le grand m’a dit ce weekend texto: « vis ta vie Maman, nous on est grands! »

je vais les prendre au mots…

Alors c’est STOP!

Samedi j’ai reçu le coup de grâce, une lettre de la banque de Chérubin,

j’ai ouvert: comment cela ce n’est pas bien! je finance autant que je sois au courant de ce qui se passe…

et comme de bien entendu, chérubin était en découvert et pas de 50€ mais de 233€ et comme il avait auparavant un peu d’argent sur le compte quand j’ai fait l’addition de ce qu’il avait dépensé en… à peine 1 mois, j’ai eu un choc!

il faut dire que chérubin ne travaillant plus et ne cherchant pas vraiment (sauf l’idée géniale de tester des médicaments pour un hôpital parisien… C’est bien payé parait-il 1200€ avec possibilité de bonus, pas fatiguant… vous voyez le topo!)

vit depuis son emménagement totalement à nos crochets: studio gratis, charges payées par la pension alimentaire de papa, le reste de la pension mis à sa disposition pour ses faux frais, en passant il va chez mes parents pour soutirer un petit billet en pleurant dans la chaumière… et Nouveaumari  ne voulant pas qu’il crève de faim qui lui fait les courses, donc nous remplissons son frigidaire toutes les 2 semaines, de victuailles pour manger sain enfin à peu près… Entre temps il y a les diners à la maison avec vrais repas et linge sale déposé …

oh la belle vie… ENFIN PRESQUE NON?

il lui manquera les vacances mais nous n’avons pas prévu de l’emmener dans nos bagages cet été, ni de lui payer des vacances avec ses potes comme l’an passé…

Alors la belle vie peut s’arrêter du jour au lendemain…pare que j’en ai décidé ainsi…

Nous sommes au pied du mur, à lui de le franchir s’il ne veut pas rester sur la route tout seul…

Cette fois c’est son frère qui a fait un chèque pour couvrir le découvert (je l’ai fait déjà deux fois…) c’est Nouveaumari qui a mis une rallonge et déposé le chèque à la banque…

Dimanche une fois son frère reparti pour Hambourg, Chérubin est passé: je l’avais convoqué,

il a diné et j’ai dit STOP:

plus d’argent, plus de courses, juste le toit pour le moment…

il a nié avoir dépensé autant, a pris son relevé et s’est tiré (c’est exactement cela!!!) pour ne pas m’entendre dire la vérité qui dérange!

Chérubin est passé « Maître es esquive » …

c’est tellement mieux de faire l’autruche et de disparaitre…

Depuis nous sommes tranquilles: plus de nouvelles,

Or pas de nouvelles bonnes nouvelles: dit le dicton

je ne sais s’il mange, mais il peut toujours travailler

JE TIENS LE CAP

C’est STOP!

5

Publié juin 4, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  2 comments

 
DSC_0070

            si vous saviez comme hier j’ai eu mal au cœur … mon cœur de maman bien sûr…

Ainsi Chérubin est parti, sans heurts, sans cris, juste parti s’installer un peu plus loin dans une studette que je lui ai prêté…

Il est bien dans son 13m2 avec douche et WC deux plaques électriques, un petit frigo top, un micro onde depuis samedi …sauf que Chérubin a arrêté de travailler, brusquement sans prévenir, il n’a donc plus d’argent… et un peu d’argent prélevé sur la pension alimentaire versée par son père… Nous ne l’avions pas vu depuis 5 jours, juste aperçu un soir, hier soir il est passé à la maison déposer un peu de linge sale, il n’osait pas dire qu’il n’avait pas beaucoup mangé, il a dîné là a vu que j’avais mis ses affaires en carton, peu à peu sa chambre se vide, elle deviendra la notre, la notre deviendra la chambre d’amis, il faut faire vite son frère arrive dans un mois et demi pour l’été…

.

Lui qui laissait trainer ses centimes d’euros a vu que j’avais rassemblé sa monnaie dans une tasse… s’est mis a compter sa menue monnaie, a l’étaler sur le bureau… manifestement il n’avait pas d’argent, il n’avait plus d’argent… Il lui faut aller réclamer à son ancien patron son chèque du mois écoulé, l’affronter et s’excuser peut-être, alors j’avoue que mon cœur de maman a saigné de voir que si nous n’étions pas là il n’aurait pas vraiment eu a manger, il est parti avec le reste de pâtes, du gruyère du beurre du pain et autres victuailles, demain il nous faire les courses, l’hom a décidé que nous lui achèterions quelques denrées..

il vient dîner ce soir, un vrai repas comme dit chérubin avec viande, légumes et pomme de terre, tarte aux pommes, il m’a emprunté 20 en attendant d’avoir son chèque…

Il faut qu’il comprenne que cela ne peut plus durer qu’il va lui falloir travailler, il a un toit c’est déjà le minimum…

Il va devoir se prendre réellement en main chercher une formation peut-être s’il se rend compte que sinon il sera toujours dépendant…

Je sais que ce n’est pas gagné, j’y ai déjà cru tant de fois, que je ne veux croire que cette fois …

Simplement j’espère… Finalement c’est un service que j’essaye de lui rendre en le logeant ailleurs que dans le cocon douillet de la maison…

Maintenant il est face à lui même, face à cette dure réalité de la vie, et pour lui ce n’est pas trop difficile, il n’a pas eu a affronter la rue, le manque de logement la quête et le refus…

J’en vois tant dans la rue, avec de simples tentes, sous les ponts ou sur le trottoir, sur les bouches de métro pour avoir plus chaud, c’est ce qui m’a décidée à lui offrir un toit…

Sa chance, la saisira-t-il?

Publié mai 12, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  3 comments

 

 

images.jpg3

J’ai un jour, il n’y a pas si longtemps, cessé de vivre…

J’en gardé en moi les traces indélébiles de ce combat pour survivre…

J’ai lu il n’y a pas très longtemps sur un blog que je visite quotidiennement une interrogation sur cette phrase: j’ai raté ma vie!

comment peut-on en arriver à dire cela disait la blogueuse…

ET POURTANT…

Je l’ai dit si souvent que je comprends ce que l’on ressens quand on dit cela…

C’est une amère constatation, car tout n’est jamais rose dans notre quotidien et parfois la vie se transforme en cauchemar…

je n’ai cessé de vivre qu’au figuré, mais quand je m’en suis aperçue la douleur était telle qu’elle aurait pu me faire basculer dans le gouffre…

J’aurais eu deux vies, celle d’avant et celle d’après…

J’ai raté la première, parce que j’ai cédé à la tradition, j’ai cédé à la pression familiale et sociale qui à l’époque disait que pour être heureux il fallait se marier et avoir de beaux enfants:

sauf que cela c’est pour les contes de fées des petites filles, que dans la vraie vie même dans celle des princesses les vraies celles des magazines, cela ne se passe pas comme cela…

On devrait nous prévenir un peu comme pour l’accouchement pas toujours sans douleur…

bon alors voilà c’est de ma faute j’ai voulu me caser, j’aurais du fuir à plusieurs reprise:

quand j’ai rencontré ma future belle-mère  a moitié folle et névrosée idolâtrée par son petit dernier

quand on m’a accueilli si mal en me traitant de bourgeoise et de princesse là c’était la sœur de mon ex qui ne foutait rien ( sauf le tapin) qui me traitait ainsi… (ils vivaient en province dans la plaine du Forez … presque le trou du monde… )

la veille du mariage quand il m’a fait une scène, mais tout était prêt la robe sous sa housse…

Le soir du mariage quand il a discuté des heures avec sa mère dans sa chambre alors que tout les invités le cherchait…

Quand j’ai enlevé ma robe de mariée seule dans les toilettes pour enfiler une robe de ville pour partir…

Quand nous sommes revenus de voyage de noce et que j’ai trouvé la lettre de sa mère ignoble nous souhaitant du malheur…

J’ai continué à vivre avec lui…

1/4 de siècle ou je me suis perdue, ignorée, ou j’ai bataillé pour survivre face à un pervers narcissique qui me brisait…

J’ai eu trois enfants avec acharnement pour ne pas reproduire le schéma de la fille unique, parce que je voulais une famille… si c’était à refaire je serais plus égoïste certainement…aurais je de nouveau trois enfants, pas sûr!

MAIS IL EST ENCORE TEMPS

Dans ma nouvelle vie, que cette fois je ne veux pas rater, alors avec mes joies et mes peines, mon expérience, ma souffrance je recommence la vie

celle que je me suis choisie…

Je vais de nouveau partir, un jour c’est sûr, recommencer, cela ne me fait pas peur sans eux… de toute façon je n’attends rien d’eux à ma douleur ils répondent par le silence vivent leur vie (c’est logique)

et ne m’appellent que quand ils ont besoin de moi: triste constat…

Simulacre de famille…

ce matin j’ai eu mon ex au téléphone, je lui ai raccroché au nez, il ne m’est d’aucune utilité, il se lave les mains de Chérubin, il verse une pension et cela le dédouane de toute affectivité

il lui a transmis ses tares,

je retrouve en Chérubin un clone de son père

j’en suis effarée,

je retrouve un autre manipulateur pervers narcissique:

les chiens ne font pas des chats

Publié mai 5, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  3 comments

P1220501

est ce de ne pas avoir de brin de muguet hier qui m’a porté malheur?

j’aurais du sentir que cela allait arriver, j’ai refusé de voir les signes avant coureurs,

pourtant depuis quelques jours il y en avait:

Chérubin partait de plus en plus tard avec de bonnes excuses, il était malade, fatigué, le patron était en vacances, il y avait moins de monde (cela c’était vrai pour cause de vacances scolaires),  il s’était arrangé avec son copain… et j’en passe,

j’étais loin de penser au pire,  j’avais entendu son mécontentement sur le patron, ses reproches, sa déception d’être payé si peu et de ne pas être payé pour ses heures supplémentaires, nous n’arrivions pas à en savoir plus…

j’ai bien remarqué que passé le premier moment de découverte de la studette, mercredi passé ou il m’avait dit:  « c’est mieux que je pensais, elle pas mal »  il ne s’impliquait plus, n’en parlait plus, il en avait la clé mais ne cherchait pas à y aller officiellement…

J’ai mis cela sur le compte du fait qu’il attendait la ligne internet…

je le sentais de moins en moins partant pour y habiter…

je voyais bien qu’il avait de plus en plus tendance à ne plus se coucher, a passer la nuit debout sur l’ordi,

je me suis laissée endormir?

Nous avons fait les démarches: EDF, renseignements pour le téléphone, j’ai prospecté (pas encore commandé, je devais le faire aujourd’hui)pour un micro ondes, un nouveau frigo top avec congélateur  à la place du freezer pour y conserver une pizza, été chez le suédois acheter un lampadaire et des luminaires à clipser sur les étagères… quelques babioles pour rendre l’endroit sympa… il n’est pas venu avec nous…

avant hier soir nous avons demandé quand il comptait s’installer, il ne semblait plus pressé…

Il a répondu quand vous voulez comme si nous voulions nous débarrasser de lui, c’était comme s’il avait oublié le deal que je l’avais repris à la maison en attendant cette installation, comme s’il avait tout oublié des os précédents de la galère des ses crises de violence,

ce soir là j’ai eu un doute sur son envie à partir… je me suis sentie coupable à cause des projets que nous faisions de reprendre sa chambre, de transformer la notre (qui n’a de chambre que le nom ) en chambre d’ami…

J’étais loin de me douter que le ciel ce vendredi me tomberait sur la tête…

Ce matin comme tous les matins depuis disons lundi il s’est levé (en retard) et est parti en disant à tout à l’heure

ce matin l’hom a eu besoin de faire une course juste à côté du lieu ou travaille Chérubin, ce matin nous avons décidé d’y aller déjeuner dans cette sandwicherie…

Ce matin son copain V. m’a accueilli en disant vous êtes … la maman de Chérubin?  mais j’avais déjà compris, un coup d’oeil m’avait suffit

il a confirmé: chérubin n’est pas là, en fait cela fait 8 jours qu’il ne vient plus, 8 jours qu’il m’a planté, depuis lundi j’essaye de le joindre, il ne me réponds pas au téléphone il débranche c’est enfantin, débile…

c’est la seconde fois qu’il me fait cela,

c’est peut-être cela le pire qu’il n’ait pas pensé à son copain, au tort qu’il lui causait, qu’il ait menti, et fait semblant d’aller bosser, qu’il m’ait manipulée j’allais dire comme d’habitude…

je suis partie, les armes ne cessent de couler, l’hom ne comprends pas, sa journée, son weekend est gâché,  il m’a reproché de pleurer de ne pas sourire, de n’avoir pas voulu sortir comme si j’avais le cœur à aller au BHV

il dit que c’est moi qui n’ait pas voulu voir; lui et moi on s’est disputé: bien sur comment faire autrement, et ma journée à moi elle n’est pas gâchée?

il dit que le ciel ne me serait pas tombé sur la tête si j’avais su voir…

comme si cela était aussi facile!

l’hom n’a pas d’enfant à lui, il supporte les miens depuis 6 ans

j’en suis consciente,

moi je suis épuisée

moi je sais que j’aurais du m’en douter mais que quand même ce matin j’ai pris un nouveau coup sur la tête,

je sais que je n’en peux plus

de n’avoir aucune solution,

je ne sais plus que faire ni que prendre comme décision, Chérubin doit partir je ne supporte plus ces mensonges, sa lâcheté, sa fainéantise,

que parfois j’ai envie de tout quitter, que je me dis à quoi bon, que tout est trop lourd…

Ce soir il dort , Chérubin est ailleurs peut-être au studio puisqu’il a une clé, est ce là qu’il a passé ses journées quand il faisait semblant d’aller bosser,

  et moi je suis seule dans la nuit … si je pouvais disparaitre et trouver la paix ce serait bien… je n’ai plus envie de rien,

même pas d’un brin de muguet

 je sais trop bien que le brin de muguet qui ne m’a pas été offert hier n’a rien à voir avec cet échec…

Publié mai 2, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

  3 comments

DSC_0069

La vie me fait penser à comme cette eau qui coule des fontaines de la villa d’Este à Tivoli près de Rome, elle parcourt un chemin pas toujours facile,  des moments de joie mais aussi des dénivellations…

et puis trouve un équilibre…celui fragile ou tout s’apaise.

Avec Chérubin, nous avons je crois atteint cet équilibre fragile, il est revenu sous mon toit,je l’ai accueilli non comme le fils prodigue mais pour qu’il ne soit pas à la rue

Et puis j’ai pris une décision ( la seule solution que j’ai trouvé pour nous apaiser)

je lui offre un autre toit sans qu’il ait à chercher ni à payer un loyer, un beau cadeau pour que nous trouvions enfin cet équilibre…et retrouvions enfin des relations apaisées!

dans quelques jours il prendra possession d’une studette de 13m2 à deux stations de métro de la maison…

je lui ai offert cette solution pour ne plus me perdre, pour ne plus m’user la santé, pour qu’il ne soit pas à la rue, qu’il ne soit pas SDF… car il s’en est rendu compte: a vivre une vie précaire on use les bonnes volontés, il a vu la limite des amis acceptant de l’héberger …

Depuis que j’ai pris ma décision après ce jour mémorable ou il aurait tout cassé: il s’est mis à travailler, il se lève et gagne sa vie sans que j’ai à le sermonner: nous avons donc fait du chemin un grand chemin en quelque mois…

il a arrêté ses études, définitivement? je ne pose pas la question… désormais il tient dans ses mains les clés de sa vie, à lui de ne pas la gâcher mais il le sait… Il a des projets comme de monter son propre commerce peut-être, il forge son expérience…

depuis quelques temps la vie s’écoule plus paisiblement, je ne provoque plus non plus les conflits je lui verse son argent de poche pour ne pas provoquer la bagarre,  je reste silencieuse mais pas muette …

Dans quelques jours il partira…

C’est le début d’une autre vie pour lui et pour moi

Publié avril 21, 2014 par teatimeandscones dans Uncategorized

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :