Leave a comment

483042_4697747804621_619150395_n

source du net

 

C’est l’histoire d’une fille unique qui n’en pouvait plus d’être seule, qui aurait tant aimé pouvoir partager avec des frères et sœurs les joies et les peines d’une vie de famille…

C’est l’histoire d’une jeune femme qui voulait des enfants pour ne pas reproduire le schéma de sa vie de fille unique… Un jour on lui découvrit un kyste à l’ovaire gros comme un pamplemousse situé à l’arrière de l’ovaire donc visible seulement avec une échographie… On l’opéra: 16 centimètres d’ouverture, 5 semaines de repos, et l’espoir qu’enfin un bébé se profilerait à l’horizon … Un an après naissait une jolie petite fille…

C’est l’histoire d’une époque ou les médecins ne disaient pas grand chose aux malades, ou l’on taisait les comptes-rendus opératoires et comme une petite fille était née il n’y avait aucune raison de s’inquiéter mais plein de raisons de se réjouir… Seulement quand est venu le temps d’agrandir la famille, rien ne venait alors la jeune femme s’en est inquiétée et alors a commencer la valse des injections, stimulations et autres péripéties pour faire venir un autre bébé… c’est l’histoire d’un époque il y a 25ans ou le premier bébé éprouvette la célèbre Amandine était née en 1982 (5 ans avant) ou l’on commençait a parler de FIV … Au bout de 3ans et demi, la gynécologue qui me suivait arrivée au bout de ses possibilités a eu l’idée de m’adresser à un confrère spécialisé dans la stérilité!

C’est l’histoire d’une confiance entre le spécialiste et la jeune femme, d’une bonne entente et surtout d’un médecin plus doué que les autres (plus jeune aussi) qui a sourcillé quand il a appris que j’avais subi une opération avant d’avoir ma fille…Le premier qui a eu l’idée de demander au chirurgien de l’époque (un vieux rabougri) un compte rendu opératoire et qui lui a alors annoncé qu’elle avait une maladie des ovaires nommée endométriose qui provoquait la stérilité…Qui lui a alors fait faire des examens plus poussés et qui lui, quand il a vu les résultats a tout de suite vu une grappe de raisin comme il l’appelait alors que le radiologue lui ‘avait dit qu’il n’y avait rien…

C’est alors qu’entre ses mains elle i subi une deuxième intervention plus rapide plus moderne avec juste deux petites incisions et l’aide du laser pour nettoyer tout cela… Une mise au repos de sess ovaires et au bout la surprise de se retrouver enceinte sans crier gare et d’avoir après 5ans et demi d’attente un petit gars…

C’est l’histoire d’une réelle confiance avec le choix du gynécologue de ne pas lui redonner de contraception après cette naissance… et du troisième bébé qui est venu  agrandir la famille 2ans et 4 mois après le 2nd.

C’est l’histoire de la maman comblée qu’elle a alors été pendant toutes leurs années d’enfance, c’est l’histoire d’une vie de maman et de ses illusions…et au delà, de ses combats pour maintenir un semblant de vie familiale, et combler par sa douceur, sa tendresse la dureté de leur père …

C’est mon histoire, celui de tout l’amour que j’ai ressenti pour mes enfants…

A quel moment ai-je fauté?

A quel moment me suis-je fourvoyé?

Aurais-je du penser à moi avant de penser à eux?

Qu’aurais-je du faire  pendant toutes ces années au lieu de leur donner tout de moi de mon temps de mon argent pour  leur confort, leur plaisir  quand leur père ne leur donnait rien et refusait de payer leurs activités leurs loisirs… faire comme lui peut-être je n’en serais pas moins bien traitée aujourd’hui.

Aurais-je du prendre la décision de tout quitter plus tôt (mais on part quand on est prêt) ou simplement de les laisser et de ne les voir qu’une fois tous les 15 jours et la moitié des vacances scolaires?

N’aurais-je pas du alors il y a 7 ans faire taire mon coeur de mère et cette petite voix qui me dictait encore de tout faire pour eux?

N’est ce pas à ce moment que j’ai fait l’erreur fatale, celle qui me mène aujourd’hui à cette interrogation?

Mon second fils m’a donné l’exemple de parents qui se sacrifiaient pour leurs enfants en medisant que je devais faire de même… j’ai répondu que si les enfants n’avaient pas toujours les parents qu’ils souhaitaient, les parents idéaux,  les parents n’avaient pas toujours les enfants qu’ils souhaitaient, les enfants idéaux, ceux des magazines, ceux des autres…

C’est mon cas , je me suis fais soignée pour les avoir, je les ai voulu, choyé aimé et ils ne sont pas tels que j’aurais pu les rêver!

Je suis conscient qu’au dela de l’éducation il y a la personalité, le caractère de l’enfant, ses fréquentations, son histoire  qui en font ce qu’il devient…

Je vois autour de moi des parents adulés, respectés alors qu’ils n’ont fait que le minimum pour leurs enfants et c’est donc certainement là mon erreur avoir voulu leur donné ce que je n’avais pas eu, avoir voulu leur offrir le meilleur, les petits plus sans dire comme j’ai entendu et comme je l’entends encore ma mère me seriner: avec tout ce que l’on a fait pour toi ou l’on s’est tant privé pour toi, impliquant pour moi une reconnaissance éternelle…

Je n’ai jamais demandé de reconnaissance, jamais rien fait dans ce but, je suis ainsi je donne quand cela me plait et cela me plaisir… Je n’achète pas l’amour car l’amour ne s’achète pas… Je suis simplement déçue et c’est un sentiment terrible… Une plaie ouverte de m’apercevoir que alors que je me suis battue pour ne pas avoir d’enfant unique, que j’ai souffert dans mon corps et dans ma tête pour leur offrir une famille le résultat soit si négatif: ma fille aurait voulu rester enfant unique, mon second fils s’est trouvé coincé entre une sœur qui ne l’aimait pas, un frère et des parents à fortes personnalité (dixit le pédo psychiatre qu’il a vu quand il avait 9/10 ans) et le troisième est un électron libre qui ne supporte aucune autorité et à qui tout est dû …

Terrible bilan pour celle qui voulait à tout prix des enfants et à qui l’un deux à dit il n’y a pas longtemps qu’une pension alimentaire était le prix de la liberté…

C’est l’histoire d’un goût amer que j’ai en moi, le regret de n’avoir pas su aparemment être une bonne mère et cette terrible sensation que finalement j’ai gâche la meilleure partie de mon existence, mais surtout que si je n’y prend pas garde ‘ils me pourriront ma deuxième vie. Par chance mon mari n’a pas d’enfants nous n’avons donc queles miens et c’est bien suffisant, nous avons de son côté cette tranquilité qui nous apaise.

Dans moins d’un mois nous devrions fêter l’anniversaire de Chérubin ses 20 ans, puis le mien et dans l’enchainement en septembre celui de ma fille… Ce qui donne lieu généralement à une réunion de famille hypocrite orchestrée chez moi  par ma mère la douairière qui invariablement me dit « que fait-on pour les anniversaires » et auxquelle je cède de guerre lasse…

Cette année je vais organiser mon anniversaire et j’ai envie d’un repas tranquille avec mon mari, une croisière dîner sur la seine? bref tout sauf être là … Pour le leur idem quand à leurs cadeaux, ils ont déjà eu des surprises, il auront donc le néant, histoire de les changer un peu…

Et parfois je me dis que si c’était à refaire….

 

 

Publicités

publié mai 28, 2013 par teatimeandscones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :