6 comments

483042_4697747804621_619150395_nsource du net

C’est l’histoire d’une enfant unique qui souffrait de n’avoir aucun frère ou sœur pour partager le quotidien de la vie familiale.

C’est l’histoire d’une enfant unique qui évoluait dans un monde sans enfants de son âge et qui enviait ses cousins cousines qui eux étaient cinq mais qu’elle ne voyait que de temps en temps.

C’est l’histoire d’une enfant unique qui devenue adulte avait envie d’une famille avec plusieurs enfants.

C’est l’histoire d’une jeune femme qui une fois mariée n’a pas réussi a avoir de bébé, l’histoire d’une femme a qui l’on a découvert un jour un kyste de la taille d’un pamplemousse situé derrière l’ovaire et que l’on a opérée:  16 cm de cicatrices 5 semaines d’arrêt de travail pour se remettre,  et …  l’histoire de cette petite fille qui est née moins d’un an après cette opération, il n’y avait plus de questions à se poser, une petite fille égayait sa vie…

C’est l’histoire d’une maman qui travaillait mais se dépêchait de rentrer  pour profiter de son enfant, d’une maman qui a donné tout son temps libre pendant toutes ces années ou sa petite fille était unique…

C’est l’histoire d’une famille qui voulait deux ans après la naissance de la petite fille agrandir la famille… C’est alors l’histoire banale de la course aux ovulations, aux stimulations, aux traitements tous plus infructueux les uns que les autres… L’histoire d’une gynéco qui a admis ses limites et son incompétence et a eu l’idée enfin de l’adresser à un confrère spécialisé dans la stérilité…

C’est alors la belle histoire d’une rencontre entre un homme humain et la jeune maman.

C’est l’histoire d’un gynécologue intelligent qui s’est immédiatement posé les bonnes questions et s’est étonné que la jeune femme n’est jamais eu en main le compte rendu de son opération des ovaires…C’est l’histoire d’un médecin qui l’a réclamé et a appris alors que la jeune femme avait une maladie qui pouvait expliquer sa stérilité: l’endométriose… Il ne s’est plus alors agit que d’examens complémentaires plus poussés ou le radiologue a annoncé a la jeune femme que tout allait bien… Le gynécologue lui a vu ce qu’il appelait une grappe, il a immédiatement su que cela avait recommencé.

C’est l’histoire d’une autre opération plus légère avec juste deux incisions et le laser pour nettoyer, un traitement pour mettre les ovaires au repos et… quelques mois plus tard à l’arrêt du traitement la surprise de sa vie: un deuxième bébé s’annonçait … Il est né 5 ans et demi après sa sœur, qui d’enfant unique devait apprendre à partager …

C’est l’histoire qui aurait pu s’arrêter là, mais entre le médecin et la jeune femme, des discussions, de la confiance, il savait son désir de famille « nombreuse » ,  aucun moyen contraceptif après cette naissance pour ne rien bloquer et 2 ans et 4 mois après un troisième bébé arrivait conçu naturellement arrivé un peu plus vite  en 1993…

Le médecin voulait que la jeune femme fasse une petite fille en 1995, mais comme c’est une chance sur deux, que la jeune femme travaillait certes à 80% mais sans aide hormis ses parents  et s’occupait seule sans l’aide du père de gérer les activités, les devoirs des 3 enfants, de l’intendance comme on dit…et ne s’accordait que rarement (trop rarement du temps pour elle) …. et qu’elle aurait alors eu presque 40 ans elle a dit stop

La première gynéco lui a dit un jour « pour quelqu’un qui n’aurait du ne jamais avoir d’enfant en avoir trois, c’est une belle réussite »

C’est l’histoire d’une maman qui pensait que c’était en effet une belle réussite et que c’était d’ailleurs ce qu’elle avait réussi de mieux dans sa vie de femme: être mère de trois beaux enfants qui ne se ressemblaient pas chacun avec son identité propre mais qu’elle aimait si fort…

C’est l’histoire d’une mère qui a voulu donné du rêve a ses enfants et leur offrir des paillettes dans les yeux pour Noël et leurs anniversaires, des fêtes des rires de la joie… qui a voulu l’opposé de ce qu’elle avait connu…

C’est l’histoire d’une maman qui leur a donné ses plus belles années sans compter ni l’affection, ni le reste… d’une maman qui s’est un peu oubliée en chemin ne faisant rien sans eux.

Cette maman c’est moi qui me demande aujourd’hui ce que j’ai pu faire pour qu’ils soient aussi peu affectés par leurs liens de sang,

Cette maman qui a un jour de 2005 demandé le divorce pour se sauver, et a enfin pu vivre une autre vie, sa vie … Et vérifier le dicton: la vie commence à 50 ans…

Qu’ai je fais ou plutôt que n’ai je pas fait?

Qu’ai je loupé dans l’éducation que je leur ai donné?

trop de douceur, trop de tendresse, trop de gentillesse et la certitude qu’ils obtenaient tout de moi et rien de leur père.

Ce dont je suis sure c’est que l’amour d’une maman et sa générosité de cœur est un trésor inestimable… Pour avoir entendu la mienne (et l’entendre encore) me dire: « avec tout ce que l’on a fait pour toi, ou nous nous sommes tant privés pour toi… ou nous nous privons pour nos petits enfants » je peux dire que ce n’est pas top!

Je crois que finalement les enfants et les miens en particulier on aussi leur caractère propre,  mais qu’il y a des limites à ce qu’une maman peut tolérer

Publicités

Publié juillet 16, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

6 réponses à “

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. C’est un temoignage poignant et douloureux. Je ne peux qu’imaginer combien cette indifference doit etre dure a vivre pour une maman qui a tout donne.
    Courage.

  2. Catherine, tes mots sont si forts. Quel parcours. Quel courage.
    Souviens toi toujours qu’un jour, en 2005 justement, tu as mis un terme a ton chagrin et que par la meme tu as dit oui au bonheur. Ne laisses personne te gacher le present et l’avenir.

    Jeune, ma mere me disait quand tu seras mere un jour, tu comprendras. Elle avait raison.

    Pour l’instant il semble que tes enfants ne te voient pas, qu’ils prennent ce qu’il y a a prendre sans retourner l’amour que tu leur donnes. Je crois qu’un jour il faut dire stop, poser des limites, pour ne pas sombrer. Une mere ne peut pas tout accepter. Et peut-etre que justement ne pas tout accepter est la seule vraie preuve d’amour.

    Courage Catherine. mes pensees t’accompagnent.

  3. Quel courage tu as eu pour réaliser ton légitime désir d’enfants ! Pas étonnant que tu les entoures et les protèges. Mais ils sont en âge de mesurer combien tu les aimes au lieu de n’en tirer que profits, sans aucun égard pour toi ; Une maman ne doit pas tout accepter, Marie a raison. Il est plus que temps que tu penses à ta santé et à ton bonheur. Tu as rempli ton rôle de mère aimante au-delà du possible, il est temps que tu penses uniquement à toi !Même si tu le ressens comme un déchirement, il faut que tu fasses la même chose qu’en 2005. Courage Catherine Je pense très fort à toi et je t’embrasse.

  4. Cela faisait longtemps que je n’étais pas passée ici et je découvre cette belle histoire, car envers et contre tout, c’est une belle histoire ! Fille unique, moi aussi, j’ai voulu une famille nombreuse. J’ai eu trois enfants, 31,29,28 ans. Je les ai élevés dans une grande maison à la campagne loin de tout tourment. Je n’ai repris mon travail qu’à 40 ans et un jour, j’ai découvert l’horreur absolue… J’ai du mal à en parler. Une trahison que je porte en moi comme une blessure qui ne cesse de se rouvrir sans cesse. La vie est loin d’être un long fleuve tranquille et nous suivons cahin caha nos chemins respectifs, chemin de croix pour nous Maman si attentives à nos chérubins.
    Bisous Catherine et bon dimanche

    • de retour de vacances je retrouve ton gentil commentaire,nous avons donc des points communs, oui la vie est loin d’être un long fleuve tranquille, mais la vie est belle quand même et rien ne vaut la vie. BISOUS Armelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :