2 comments

 

P1100682

!je suis mal, trop mal pour écrire… Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus que faire, le dialogue n’existe pas ou n’existe plus, le seul moment ou je suis bien c’est quand je suis ailleurs , une fuite en avant et dès le retour tout recommence, le naturel revient vite. On croit que tout va mieux mais ce n’est qu’illusion, la vie reprend son cours avec son lot de souffrance. Et je me sens si seule face au problème, j’arrive à me dire que c’est moi qui l’imagine, moi qui suis intolérante, et que tout est ma faute mon imagination…

Il ne sert à rien de pleurer, ce n’est pas constructif… Et pourtant les larmes coulent avec les questions, les angoisses: qu’ai-je fais de mal? Qu’ai-je raté dans l’éducation?

Le rêve est fini à supposer qu’un jour j’ai pu rêver d’un enfant idéal…

« Que devient le rêve quand le rêve est fini »: jolie épitaphe photographiée sur une tombe du père Lachaise à Paris.

 

Publicités

Publié juillet 11, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

2 réponses à “

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Catherine, je sais que ce n’est pas facile a entendre quand on va mal, mais ce n’est pas de ta faute, ce n’est pas toi qui est en cause dans le comportement de ton fils et ce n’est pas non plus ton imagination qui te joue des tours. Ca c’est ce que les autres veulent nous faire croire.
    Tu as donne le meilleur de toi aux tiens. Il faudrait reussir a prendre le large, je sais c’est beaucoup plus facile a dire qu’a faire et arriver a dire stop. Personne n’a le droit de te faire souffrir ou de t’en vouloir. Ce n’est pas juste. Tu as fait de ton mieux, sois en certaine. Peut-etre qu’il est temps que ton fils fasse ses experiences seul, en roue libre pour comprendre mieux les choses.Et si il tombe ce n’est pas grave. Il se relevera toujours.
    Je ne sais pas, c’est juste des idees.
    Je pense fort a toi. Ecris si tu le peux, quand tu le peux, ca vide et ca aide a passer des caps douloureux.

  2. Savoir que tu souffres me fais mal car ce n’est pas ta faute et il n’est pas juste que tu continues à souffrir par sa faute. Il est majeur et donc libre de mener sa barque mais par contre il n’a aucunement le droit de faire souffrir celle qui lui a tant donné : toi ! J’espère tant que vous trouverez une solution qui lui fasse prendre conscience de ce qu’il te fait injustement subir ! Je pense très fort à toi Catherine. Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :