2 comments

 

P1140272

l’amitié est une chose fragile, délicate, et parfois on est dans certaines situations désemparé

Il y a eu d’abord mon amie de 20 ans: Michèle, celle avec qui on se racontait nos soucis, nos joies nos peines, nos bleus à l’âme

celle avec qui j’ai tant partagé, puis elle a changé de succursale s’est rapproché de chez elle on se voyait moins, d’une fois par semaine, c’est devenu très rare, l’amitié est resté… Le téléphone, les mails, et de temps en temps des petits courriers, ceux qui parlaient de soi, qui permettaient de se confier, j’ai divorcé … Elle n’a pas été étonnée elle n’a pas joué la surprise elle savait que mon bonheur n’était pas dans ce simulacre …

Je savais aussi qu’elle même était dépressive, qu’elle ramait pour conserver ce lien fragile du mariage après tant d’années, je savais ce qu’elle me disait, je le savais un peu jaloux, très égoïste… Nous ne connaissions pas nos conjoints respectifs, j’avais au long de ces nombreuses années clôturé ma vie de mère et d’épouse, et ma vie au dehors, en quelque sorte je menais une double vie en tout bien tout honneur…

Ainsi j’avais mes copines de bureaux, mes amies de tous les jours, d’autres  que je voyais moins souvent avec qui je sortais pour une expo, un resto… dans cette vie là j’étais moi même, je riais, sauf que je ne disais pas ce que j’endurais dans mon autre vie ce que longtemps après j’ai admis être ce que l’on appelle du harcèlement moral…  Un bon moyen pour le pervers narcissique de tenir sous sa coupe, l’épouse, la collègue, la subordonnée… J’avais dans cette vie mes enfants et quelques amies à qui je ne confiais pas toujours tout… On er que l’on s’est trompée si longtemps, que l’on a fait si longtemps semblant, que l’on a joué la comédie du bonheur…

Il a fallu du temps pour que je sois libérée que je sorte de mes angoisses, de mes peines, de mon combat… Je me suis alors ouverte aux autres j’ai osé dire ce qu’il en était…

Mes amies de la deuxième vie se sont confondues avec les autres, nous avons mêlé nos vies, nous sommes parties en weekend, j’ai fait la connaissance des maris…

Michèle a continué à jouer la comédie, à faire des efforts, son mari aussi et nous y avons cru… Nous avons commencé à nous fréquenter en couple pour des dîners des weekends, le courant passait bien… Ils étaient présents à notre mariage à l’hom et moi il y a deux ans, Michèle était l’un de mes témoins… Nous sommes partis tous les 4 à Londres, un super weekend de 4 jours que j’avais organisé de A à Z nous avions d’autres projets de weekends…

De temps en temps j’avais des petits mots de Michèle, me disant qu’elle avançait dans son cheminement personnel (traduisons je vais chez le psy j’avance pas à pas) son mari avait des projets de départ pour la retraite dans quelques années un retour vers la province au bord de la mer… je sentais mon amie réticente… elle se fermait de plus en plus quand il en parlait…

A quel moment ai-je perdu pied, ai je décroché me perdant dans l’amitié du couple? je pensais désormais Michèle et P. sans être dupes des difficultés… et puis il y a eu les 60 ans de mon amie fin octobre ou elle n’a pas placé son mari à côté d’elle, ou il a été remisé en bout de table entre deux amies à elle qu’il n’aimait pas plus que cela, un peu exclut de la fête et cela se sentait, avant le repas elle m’avait confié quelques brides de son mécontentement… le temps a passé jusqu’à ce coup de fil il y a un mois ou je prenais des nouvelles et ou elle m’a annoncé qu’elle quittait son mari…

Comme cela sans crier gare, qu’elle avait obtenu par le travail un appartement, fait une main courante au commissariat pour « harcelement moral » qu’elle avait un avocat, une psy l’assistante sociale que tous lui avaient conseillés de partir sans prévenir, qu’elle avait contacté les déménageurs, partirait le 12 avril car il travaillait ce jour là… que ses enfants étaient au courant, tout le monde était au courant sauf lui… qu’elle avait tout organisé, faisait dans sa tête et sur des papiers qu’elle cachait soigneusement des listes des choses qu’elle emmènerait, ses objets sa déco…qu’elle viderait le compte joint de la moitié du contenu… qu’elle ne prendrait pas tous les meubles, qu’elle avait écrit une lettre de 8 pages: tous ses griefs…

Ainsi je découvrais mon amie organisée, calculatrice aussi en quelque sorte, courageuse mais pas tant que cela car au bout de 30 ans de mariage, le courage n’est-il pas d’affronter l’autre et de lui dire en face aussi dur que cela peut être: je pars… Cela implique des complications que l’autre vous empêche de prendre ce que vous voulez, elle avait peur qu’il ne la fasse changer d’avis… comme si l’on pouvait revenir en arrière quand on a signé pour un appartement…

Nous sommes restés abasourdis l’hom et moi, nous comprenions tant de chose, soudain et en même temps j’étais tiraillée.

L’hom imaginait P. et dans une solidarité masculine que je comprenais le défendais… Moi j’avais de la peine pour P. mais Michèle est mon amie c’est ce que je tentais d’expliquer à l’hom… Nous étions à Florence quand cela s’est passé… Michèle m’a envoyé son nouveau numéro de téléphone, j’ai envoyé une carte à sa nouvelle adresse répondu au texto en demandant si cela allait… elle m’a répondu très très dur.

P. en découvrant son départ a fait deux tentatives de suicides, il a d’abord tenté de se pendre dans son garage, puis a avalé des comprimés et a bu de l’alcool, c’est un collègue et ami à lui (qui le collait m’a dit Michèle) qui lui a téléphoné, à senti qu’il n’avait  pas une  voix normale, a appelé les secours et l’a sauvé…

Il est resté à l’hôpital 8 jours et son fils est venu vivre avec lui au retour…

J’ai à mon retour de Florence eu mon amie deux fois rapidement au téléphone, elle devait me rappeler … j’attends, l’hom est furieux n’arrête pas de me dire « ne la rappelle pas, elle ne te considère pas comme une amie si elle ne rappelle pas, elle est plus amie avec A. »

Il sème la discorde, il sème la zizanie…

Je sais qu’il a tort, qu’elle doit être débordée, culpabilisée…

J’ai envoyé un message à P. de notre part pour lui assurer notre amitié, il nous a chaleureusement remercié…

Il faisait collection d’ânes et j’avais acheté en vacances un petit âne, je vais le lui envoyer par amitié avec un petit mot  parce que nous l’aimons  bien et que cela fait du bien de ne pas être seul dans ces moments là …

Michèle m’en voudra…  je la comprends,

demain je vais lui téléphoner  …

mais chut, car l’hom ne comprend pas que l’amitié entre nous ne se mesure pas aux nombres de coup de fil passés…

Publicités

Publié mai 2, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

2 réponses à “

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. L’amitié est quelque chose de rare et de précieux. Ton amie traverse une douloureuse épreuve et je pense que tu as raison de la contacter. Même si elle râle un peu, ça vaut mieux que l’indifférence. Son mari soit veut l’apitoyer pour qu’elle revienne soit a pris le choc en pleine figure…et c’est bien que tu te tournes vers lui aussi ! Tu es vraiment quelqu’un de bien Catherine. Toutes mes affectueuses pensées . Bonne soirée bisous

    • non il a pris cela de plein fouet, comme souvent n’a pas été assez vigilant, n’a pas voulu voir, comprendre… n’est ce pas assez masculin d’être sur de ce que l’on possède! Et l’on s’aperçoit de la valeur de ce que l’on possédait quand le bonheur s’est enfui… affectueusement? BISOUS et bonne journée à toi, le soleil a du mal à percer sur Paris et il fait un peu frais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :