3 comments

 

111

« je sais ce que vous allez me dire. Il faut rentrer en vous-même… Je suis rentré en moi-même plusieurs fois.

Seulement, voilà, il n’y avait personne.

Alors, au bout d’un moment, j’ai eu peur et je suis ressorti faire du bruit dehors pour me rassurer… »

Jean ANOUILH,  La Valse des toréadors.

Je suis en turbulence, je vais mal, des évènements récurrents d’un souci familial bien sûr que pourrait ce être d’autre?

me font rentrer  en moi… mais il n’y a personne, je n’ai pas peur, dans cette bulle que je vais créer autour de moi il y a le vide c’est ma manière de me protéger,

d’absorber les coups, je me réfugie dans mon silence,  j’ai avalé mes pilules celles qui vont bien finir par me calmer, apaiser mon aspect extérieur pour ne laisser paraitre désormais que moi, le moi qui donne le change, pas de masque, c’est mon visage avec sourire pour les gens extérieurs,

je ne veux plus écouter les conseils souvent mauvais , les phrases d’un soit disant réconfort stérile quand indéfiniment on me renvoie à moi même, la phrase de mon meilleur ami revient en boucle en ce moment:

tu seras seule avec le problème, n’attends aucune aide de l’extérieur…

Ce soir là il avait vexé mon mari qui gentiment pense pouvoir tout faire pour m’aider quand il ne fait rien et ne peut rien faire …

Ce soir là mon ami avait raison…

Je n’ai personne à qui parler, car quand je parle on ne m’entends pas, on m’écoute tout juste pour me dire de faire autrement,

sans trouver aucune solution…

ma souffrance ou peutetre plutôt ma lassitude on ne l’entends pas, pourtant je l’exprime parfois comme ce soir, et cela n’a servi à rien…

Je suis seule dans la nuit devant mon écran, seule avec ma page blanche …

J’attends, l’hom furieux est parti ce coucher, il ne comprend pas qu’il ne m’est d’aucun secours qu’il ne réagit pas comme moi.

Que me dire tout et son contraire ne m’apaise pas .

J’ai voulu partir en cure de sommeil, je l’ai réclamée pour fuire les problèmes pour oublier un peu que je n’arrive plus à gérer l’ingérable

pour trouver un peu de paix

loin de tout, loin de tous…

la fuite en avant, j’en suis consciente mais dormir dormir pour oublier cela fait tant de bien.

quand j’ai osé l’évoquer il y a eu un tollé contre moi…

 Ce soir, là maintenant ça tambourine dangereusement dans ma tête, l’impression qu’elle va exploser …

Toute ma vie aura été une succession de tout va bien, faisons comme-ci …

je n’ai pas besoin de masque, je suis le masque

et parfois j’ai envie de dire à mes proches surtout, famille, amies…

S’il te plait écoute ce que je ne dis pas. Ne te laisses pas tromper par moi; Que mon apparence ne te trompe pas car je ne suis qu’un masque, peut-être mille masque sque j’ai peur d’enlever, bien que aucun d’eux ne me reprèsente vraiment.

Je peux sembler être en sécurité, paraître la confiance personnifiée, posséder le calme comme une seconde nature et n’avoir besoin de personne.Mais ne mecrois pas je t’en prie. Extérieurement je peux te sembler tranquille, néanmoins, ce que tu vois n’est qu’un masque sous lequel est caché mon vrai moi, dans la confusion, la peur et la solitude, mais je le cache afin que nul ne le sache.

La panique m’envahit rien que de penser que je puisse le laisser voir.

(…)

extraits traduit de l’anglais d’un texte de Charles C. Finn

que  mon amie Gwen m’a envoyée il y a peu, il me parle ce soir…

j’attends mon fils parti avec le copain de ma fille a l’hopital, il a eu suite à une dispute entre nous un accès de colère comme il peut en avoir et a fini en tapant dans la porte avec sa main…oubliant qui était le plus fort … il en a pour plusieurs heures d’attente à l’hopital … Il est face à son moi, son mal-être pour lequel je ne peux pas grand chose, il apprend en souffrant que passer sa colère contre une porte est stérile…

Je ne culpabilise pas curieusement, je n’y suis pour rien si son accès de colère envers moi aura eu cette conséquence, il y a longtemps que j’ai appris à déculpabiliser…

Je suis triste, je suis vide, je n’ai pas de solution quand il se bat contre lui même et ses démons…

J’ai eu l’espace d’un instant la visison que c’était son père qui criait qui s’énervait même voix même violence

c’est cela qui m’inquiète le plus, il est son double parfois, physiquement et la voix est étrangement ressemblante

et puis cette  violence un attavisme familial du côté des garçons…

contre lequel il m’est difficile de lutter!

alors le vide en moi me fait du bien, je ne pense plus à rien

Demain sera un autre jour…

Je ne me fais aucune illusion car je n’ai pas la solution!

simplement de me taire et de remettre le masque…

Avec lui je fais semblant et cela je le fais bien,

ainsi autour de moi seront-ils rassurés…

Juste un peu de moi qui s’en va!

je ne suis bien qu’ailleurs …

Publicités

Publié mars 19, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

3 réponses à “

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Même si cela ne t’aide pas, sache que je comprends très bien ce que tu ressens. Ce masque « pour les autres » je l’ai si longtemps porté en étant détruite dedans ! Tu avais raconté ta libération…mais si tu dois vivre avec le double, je comprends que tu te sentes prise au piège d’une situation contre laquelle tu n’as pas de solution…juste essayer de supporter en sauvant la face. Cet héritage lourd à porter paraît inguérissable…s’il se trouvait un but, une passion qui l’éloigne ? Je voudrais te dire courage mais dans ces cas-là les mots sont si faibles . Bises très affectueuses Catherine

  2. Je pense bien à toi Catherine, vraiment … Gros bisous ❤

    • merci Laure, cela me touche beaucoup, c’est si difficile. Cela me fait du bien de m’exprimer ici, car qui me comprend dans la vraie vie, autour de moi on a tendance a vouloir intervenir depuis des mois, et le resultat est là toujours le même voire pire, car c’est moi qui supporte, qui doit gérer accepter et il y a parfois des limites, des moments ou l’on n’est plus capable de supporter, je craque et du coup je suis mal, je n’ai plus gout à rien je suis le vide..MERCI D’ETRE LA SIMPLEMENT POUR MOI, bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :