4 comments

5

Ce soir j’ai revu avec émotion ce film d’Isabelle Mergault sorti en décembre 2007,

non pas parce que c’est un film extraordinaire, mais parce qu’il correspond à une époque de ma vie ou je tanguais beaucoup.

Je l’ai vu au cinéma lors de sa sortie, à cause de son titre je le reconnais…

Ce soir j’ai ri de nouveau et ce temps me paraissait soudain si lointain!

th

Un jour de novembre 2004, une de mes collègues enterre son mari décédé brutalement…

Il est 6 h du matin ce matin là je suis seule dans le salon,

Je pleure comme tous les jours depuis un mois… On me dit dépressive…

Ce jour là en prenant mon café je me dis:

Ce n’est pas à moi qu’arriverait cette chance

Ce jour là j’ai compris que j’allais très mal en effet mais qu’il fallait que je m’en sorte…

Je  prenais des pilules pour voir la vie en rose,

elle était toujours aussi noire…

Alors j’ai commencé à voir un psy, pas celui dont on tombe amoureuse il était laid et je le trouvais nul,

de chez lui je ressortais en pleurant encore plus…

Il me donnait les clés vers le chemin de la liberté,

Il me donnait les clés pour ne plus être que moi

Il me donnait les clés pour ne plus être la gentille fille, la gentille femme…

Novembre 2005, je voyais le juge des familles pour l’audience de non-conciliation…

l’avocate de mon ex, me disait :vous êtes restée longtemps avec la juge vous aviez tant de choses à dire,

je ne comprends pas votre époux est charmant,

j’ai répondu: je vous le prête 1 mois vous me le rendrez au bout de 3 semaines…

15 Décembre 2005, les enfants et moi déménagions…

Décembre 2007, j’allais voir « ENFIN VEUVE » au  cinéma

en plein divorce il aura duré 4 ans plus 2 ans pour la liquidation de la communauté…

Je n’étais pas veuve,

Pas encore divorcée,

La bataille était rude… Je subissais la tourmente,

Il me l’avait prédit aucun cadeau, aucun répit

et je me battais…

oeil pour oeil, dent pour dent…

Il m’a fait payer mon départ mais j’étais non pas:

enfin veuve,

mais enfin libre!

Je ne suis pas veuve, parfois j’ai réellement pensé que cela serait mieux pour mes enfants

d’avoir un père mort plutôt qu’un père indifférent et si absent…

Je n’ai jamais culpabilisé…

Je savais au fond de moi qu’il n’y avait pas autre chose à faire pour me sauver

En février 2006, j’ai arrêté de voir le psy,

Il m’a dit ce jour là qu’il était fier du chemin que j’avais accompli,

que lorsque j’étais venue la première fois le voir j’étais comme une mouche

enfermée dans un bocal qui se cognait aux parois ne sachant comment en sortir,

que désormais je n’avais plus besoin de lui…

J’étais devenue moi…

Je ne suis pas veuve, je suis remariée

depuis deux ans le 2 avril prochain,

Au plus fort de la tourmente j’ai rencontré l’homme de ma vie,

5 ans déjà,

je ne l’attendais pas, nous ne nous sommes plus quittés…

Nus avons beaucoup de temps à rattraper,

beaucoup d’années de bonheur à vivre à deux…

l’éternité peut-être!

le film se termine par une chanson de joe Dassin:

Et si tu n’existais pas
Dis-moi pourquoi j’existerais?
Pour traîner dans un monde sans toi
Sans espoir et sans regret
Et si tu n’existais pas
J’essayerais d’inventer l’amour
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour
Et qui n’en revient pas

Et si tu n’existais pas
Dis-moi pour qui j’existerais?
Des passantes endormies dans mes bras
Que je n’aimerais jamais
Et si tu n’existais pas
Je ne serais qu’un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va
Je me sentirais perdu
J’aurais besoin de toi

Et si tu n’existais pas
Dis-moi comment j’existerais?
Je pourrais faire semblant d’être moi
Mais je ne serais pas vrai
Et si tu n’existais pas
Je crois que je l’aurais trouvé
Le secret de la vie, le pourquoi
Simplement pour te créer
Et pour te regarder

Et si tu n’existais pas
Dis-moi pourquoi j’existerais?
Pour traîner dans un monde sans toi
Sans espoir et sans regret
Et si tu n’existais pas
J’essayerais d’inventer l’amour
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour
Et qui n’en revient pas

superbe non, une belle déclaration…

les photos proviennent du net

Publicités

Publié mars 17, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

4 réponses à “

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Tu as connu une belle galère toi aussi avant de voir la Liberté ! Cette souffrance ne peut s’oublier. Mais lorsque l’on trouve enfin la force de la remiser dans un coin de sa mémoire…et surtout ensuite d’en parler, c’est que la partie est gagnée. Tu as trouvé Celui qui t’était destiné et c’est un bonheur de te sentir apaisée et heureuse. Cette chanson de Joe Dassin nous l’avons écoutée plus d’une fois avec l’Hom et il me dit avec de plus en plus de conviction :  » Il dit vrai Joe, hein ?  » Si contente que tu la fredonnes aussi …pour l’éternité ! Merci pour ce partage Catherine. Bonne semaine Bisous

  2. Je suis heureuse de te lire aussi apaisée aujourd’hui après toutes ces années où comme tu l’écris tu « tanguais ». On a tous des périodes où l’on a l’impression de subir sa vie, de porter un masque, après chacune avec sa sensibilité trouve la voie qui est la sienne en fonction de ses priorités, mais le plus important est de finir par Être soi, unifiée et en cohérence, alors te lire est un vrai message d’optimisme 🙂
    Je t’embrasse Catherine et continue de profiter de l’amour que tu as su trouver.

  3. Heureuse de lire ces mots Catherine et de voir qu’après tant d’années de galère, de frustrations, de combat, tu es enfin toi, heureuse et libre.
    Les choix que nous avons à faire ne sont pas toujours simples mais s’ils nous ouvrent les portes d’un avenir meilleur, il faut se féliciter d’avoir eu le courage de les faire.
    Vous avez encore de belles choses à vivre à deux, profites en au maximum, l’amour ne se calcule pas sur le temps passé ensemble mais bien sur ce que nous partageons, la manière dont nous sommes ensemble.
    Des bises et merci pour ce beau billet, rempli d’optimisme!

  4. Un bien beau message d’espoir Catherine.Heureuse de te lire, enfin toi, apaisée et heureuse, après des années de galère, de frustrations, de combat.
    Il y a des choix difficiles à faire dans la vie, qui demandent du courage mais qui sont bien souvent la seule porte de sortie pour un avenir meilleur.
    Aujourd’hui tu partages ton amour avec quelqu’un qui te mérite, profites pleinement de chaque instant.
    Des bises et une belle journéee!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :