9 comments

158

« finalement, tu es une solitaire »

m’a dit mon mari dernièrement, « tu n’appelles personne ni tes amies, pas même ta fille ou moi… »

cela sonnait comme un reproche, mais il a raison je néglige les autres  et c’est mal …

je me complais avec moi-même, enfant déjà j’étais seule, alors je m’inventais des histoires, des amis, j’écrivais, je lisais beaucoup et j’étais seule car fille unique, chez moi on ne recevait pas mes copines de classe alors  je n’avais pas beaucoup d’amies. J’ai été longtemps mal à l’aise avec les autres, par timidité, et je n’avais pas   le droit de sortir: autre époque, autre éducation… à l’époque je n’allais pas beaucoup vers les autres, j’attendais qu’ils viennent à moi, finalement 40 ans plus tard c’est toujours un peu ainsi… On me disait indépendante, rêveuse, solitaire!

J’ai pris conscience en vieillissant que cette indépendance, cette solitude prenait sa source dans mon enfance, elle a été ma force.

Je me suis mariée, j’ai eu trois enfants, j’ai toujours été attentive à recevoir leurs copains pour qu’ils ne souffrent pas de cette solitude qui m’avait entourée dans mon enfance et eux ils étaient une fratrie, celle que je n’ai pas connu, et la jeune femme que j’étais devenue était encore une solitaire, mais j’avais appris à me sociabiliser avec le temps, appris à parler en public, à prendre la parole en groupe, j’avais quelques amies, des connaissances, j’étais capable de vivre avec les autres mais sans excès.

Dans la société de l’hyper-contact ou nous vivons, le solitaire apparait comme quelqu’un de dérangeant… Pour avoir une vie aujourd’hui il faut être sur Face Book avec des tonnes d’amis (qui sont-ils réellement?), sur Twitter et faire la chasse aux commentaires, aux connaissances nombreuses …en bref avoir une vie sociale bien remplie !

est-on alors plus heureux pour autant?

Moi je me suffit à moi même, j’occupe mes journées depuis que je ne travaille plus et certains jours je ne vois personne (à part mon mari et mon fils) il m’arrive même de ne pas sortir… C’est un choix, mon choix j’aime ces moments de solitude, de tranquillité, alors oui, c’est un constat: je n’ai pas beaucoup d’amis ceux dont on dit qu’ils sont de vrais amis.

Ma vie me suffit elle est peut-être solitaire mais elle est bien remplie… Je n’arrive  pas à gérer tous mes projets, toutes mes envies, le temps me manque pour faire tout ce que j’aime faire tout ce que je veux entreprendre.

J’aime plus que tout être chez moi, seule avec moi-même (et mon chat) avoir la liberté de penser et de faire ce qui me plait et quand cela me plait,  cette impression de liberté qui me saisit le matin quand je me lève est exquise, j’aime ne rien devoir à personne, vivre avec moi même est une richesse, car cela ne signifie nullement que je suis associale, et cela même si je n’appelle pas (car par contre j’utilise facilement les mails pour les contacts) en fait me dit mon fils je suis plus a l’aise à l’écrit que à l’oral, certainement un reste de ma timidité passée… la plume glisse facilement sur la feuille, les doigts se laissent aller sur le clavier…

j’ai souvent été déçue par les autres, je dois souvent décevoir aussi…

Malgré mon besoin de solitude, car c’est un besoin et il est le plus fort, je reste quelqu’un de souriant, d’ouverte (enfin je le crois), j’ai des activités extérieures qui me comblent et m’apportent ce moment de sociabilité, de partage qui me suffisent, j’aime donner un peu de moi aux autres mais conserver une partie de moi secrète, inaccessible.

Pour la vie quotidienne, j’ai mon mari, ma famille, quelques amies que je vois de temps en temps …

et puis je suis une blogueuse, et cela me permet de garder un contact avec l’extérieur, de garder un œil sur les autres, mes amitiés sont virtuelles: la belle affaire, j’ai rencontré de belles personnes sur le net  ici c’est comme dans la vraie vie, il faut savoir écouter les autres et donner un peu de soi, ces contacts ce partage sont une vraie richesse dont je ne me lasse pas.

Solitaire mais épanouie, j’ai juste besoin d’un grand espace de liberté, ou mes activités sont mes choix mes passions, ou je me plais à être tranquille dans le silence ou un fond de musique, j’aime regarder seule un film que j’ai choisi , j’aime ne pas me créer de contraintes, celles qu’imposent les autres. La vie m’a aussi appris a ne pas trop compter sur les autres mais ne compter que sur moi (avec une exception pour mon 2èmemari qui a toujours été là pour moi, dans les bons et les mauvais moments) aide toi et la vie t’aidera!

Alors suis-je une alienne pour autant?   non je suis une solitaire et je prends cela pour un compliment!

Publicités

Publié février 20, 2013 par teatimeandscones dans Uncategorized

9 réponses à “

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Je suis comme toi : j’aime la solitude, et si j’aime aussi les amis ou famille, être seule ne me dérange pas, je ne m’ennuie pas donc je n’ai pas toujours le réflexe de solliciter car je n’en ressens pas le besoin – mais je suis là si on m’appelle et a besoin. Puis les seules personnes avec qui je faisais l’effort d’organiser plein de trucs ben en fait elles ne faisaient rien donc du coup j’ai arrêté et maintenant je fais comme pour moi, en fonction de ce qui me va et je crois que chacun doit faire doit faire ce qui lui va de toutes façons 🙂

    latrentainequelleaubaine
  2. Comme je te comprends ! Je suis dans la même situation , fille unique qui n’a pas pu avoir de vie sociale avant longtemps j’étais plus à l’aise pour parler aux enfants qu’aux adultes. J’ai des amis autour de moi et virtuels aussi, un mari pas très bavard, on se comprend d’un coup d’oeil. J’aime faire un tas de choses qui me plaisent et mon voeu serait de remettre quelques heures de plus aux journées pour pouvoir tout faire ! Alors non, tu n’es pas une alienne, tu es quelqu’un de bien ! Bonne nuit Catherine bises

  3. Oh hé bien à moi aussi ça me parle, ça me parle tellement qu’il m’est impossible de ne pas laisser un petit mot ici. J’ai continuellement l’impression de passer pour cette fille étrange, parce que trop lunatique, trop solitaire, j’aime me mettre en retrait, observer, photographier, partir seule me balader, m’enfermer des heures avec mes pensées. J’ai pourtant bien une vie sociale, mais mon luxe à moi, ce truc qui m’est nécessaire pour me sentir bien, c’est de pouvoir me retrouver seule avec moi même, dans mon cocon, ma bulle de créativité.
    Comme quoi, on ne change jamais vraiment, mais ce trait de caractère n’empêche en rien de réussir sa vie et d’être épanouie : )

    • Merci pour ce petit mot,c’est tout à fait cela, se ressourcer en soi même permet cette bulle de créativité, se mettre en retrait et non en avant peut-être est ce pour cela que j’aime aussi autant la photographie et que les masques de Venise me fascinent, derrière le masque l’anonymat… Je te souhaite une très belle journée, pleine de petits bonheurs à bientôt peut-être (avez vous un blog)

  4. grande solitaire aussi, fille unique aussi… habituée à me débrouiller et à m’occuper seule depuis bien longtemps
    ça me fait du bien que tu conclut ton billet par « je suis une solitaire et je prends cela pour un compliment! », longtemps justement je m e suis sentie différente à cause de mon côté solitaire et très indépendant…maintenant j’essaie davantage d’aller vers les autres mais j’apprécie toujours mes moments avec moi…merci pour cet article

  5. Ton texte me parle tellement, j’aurais pu écrire ce que tu ressens… Je suis aussi une solitaire… Je n’ai pas beaucoup d’amis… Je travaille…
    Et pourtant, j’aime ne pas voir de monde le week-end, ne pas recevoir… et rester dans mon cocoon entourée de ceux qui me sont chers…

  6. Je me retrouve énormément dans ton billet. Peut-être complètement, d’ailleurs … Je voulais te dire merci pour ces jolis mots, qui expriment si bien ce que je ressens. Bravo, aussi, de l’avoir exprimé ainsi.

  7. J’aime être solitaire et mon mari aussi, autant dire qu’on ne met pas souvent la tête dehors ! On se force pour emmener les enfants au parc ou voir la famille, finalement c’est plus pour eux que nous le faisons. Des fois, je culpabilise en me disant que ma vie est ratée, que personne ne m’aime et mon mari me répond toujours: « Et alors ? On est heureux entre nous, on s’en fout des autres. »

  8. Si tu savais comme ton article me parle, je me reconnais dans chacun de tes mots…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L'Atmosphérique

Marie Kléber

Un kiwi en Bretagne

Un kiwi c'est bien...en Bretagne c'est mieux!!!

Un Bonheur qui Pétille!

365 jours pour croquer la vie à pleines dents

koalisa.com/

Bretagne, brocante, déco, séries télé, blog pur beurre salé avec parfois une petite touche d'Asie du Sud-Est !

blogosth

Il y a bien longtemps, dans une blogosphère lointaine, très lointaine... vivait un drôle de petit blog !

From the riviera to the smog

la famille Ricoré au pays de la Marmite

A great WordPress.com site

Mamzelle Liberty

En avant les aventures...

Le blog d'un bâtonnet de poisson

A great WordPress.com site

A great WordPress.com site

pimprenelle en papillote

A great WordPress.com site

Jay Dub

A great WordPress.com site

Le coin des voyageurs

A great WordPress.com site

MY SHABBY FRENCH LIFE

A great WordPress.com site

LE CHEMIN DU BONHEUR

A great WordPress.com site

parce que la vie ...

"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André Malraux

%d blogueurs aiment cette page :